Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration HR0818P67C

Panne moteur au décollage sur APM 30

Dates

Date de déclaration : 02/07/2020
Dernière modification : 02/07/2020
Date de clôture : 02/07/2020

Descriptif de l'évènement

Au décollage en piste 21 à LFCx avec un élève, le LION décolle normalement avec 4800 rpm indiqués.
Les actions ASD faites à 500 ft, en arrivant à 700 ft au moment de touner une vibration moteur apparait.
je reprend les commandes, le régime a chuté à 4500 rpm pour 80 kt.
J'annonce "PAN, PAN, PAN" pour un basse hauteur,
Je teste : réchauffe, allumages, robinet et pompe essence, rien ne change le fonctionnement moteur.
Le régime descend à 3800 rpm, je décide de me poser à contre QFU.
Je l'annonce.
Je me pose en bout de bande à cause de la composante de vent arrière et freine l'avion aisément, au ralenti le moteur fonctionne normalement
Je fais un point fixe : le régime mont à 4800 rpm puis en quelques secondes s'effondre à 3800, je n'insiste pas


Ma formation CPL et FI ainsi que mon expérience en travail aérien m'ont permis d'avoir la ressource nécessaire pour prendre la décision adéquate et gérer le virage basse hauteur ainsi que la vitesse excessive en finale avec une PTS et une glissade.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Matériel
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : 260/13kt visi 9999 cumulus 4000 ft
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : En approche
Type de vol : Instruction double commande
Type d'évènement : Moteur: Panne
Type d’aéronef : APM 30 Lion
Equipement : Instrumentation mixte (aiguille + GPS par exemple)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement



La présence d'un FI à bord a certainement contribué à un traitement nominal de la panne.
A l'occasion de cet incident grave il importe de rappeler l'importance du briefing "avant décollage". Celui-ci permet, sereinement, de se préparer à un éventuel évènement grave en minimisant le stress de la défaillance moteur en vol où le temps de réaction est critique.
Le traitement de la panne moteur au décollage est un évènement délicat à gérer, où la prise de décision et la mécanisation des actions vitales sont essentielles.
En particulier le choix de l'altitude à partir de laquelle le demi-tour est possible ainsi que le sens du virage auront été définis au sol dans le calme.

Actions correctives :
AC : Remise en vol nominale suite au changement des carburateurs.

Actions préventives :
AP : Lors de vols de prorogation ou relâcher machine, irappeler l'importance du briefing "avant décollage". Celui-ci permet, sereinement, de se préparer à un éventuel évènement grave en minimisant le stress de la défaillance moteur en vol où le temps de réaction est critique.
Le traitement de la panne moteur au décollage est un évènement délicat à gérer, où la prise de décision et la mécanisation des actions vitales sont essentielles.
En particulier le choix de l'altitude à partir de laquelle le demi-tour est possible ainsi que le sens du virage auront été définis au sol dans le calme.