Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration DDZ7UY8MGK

Déchirure sur la toile de l'extrados lors du débarquement

Dates

Date de déclaration : 04/07/2020
Dernière modification : 04/07/2020
Date de clôture : 04/07/2020

Descriptif de l'évènement

Vol au profit de trois jeunes en préparation du BIA, pour le deuxième vol de leur formation.
Au parking à LFHS, arrêt moteur pour changement d'élève en place avant.
Les jeunes descendent chacun leur tour, la consigne de marcher sur la "partie noire" de l'aile est répétée à haute voix.
Le dernier élève à descendre perd l'équilibre sur l'aile et pose malencontreusement son pied sur la toile.
Une déchirure importante d'environ 45 cm en résulte, le long d'une nervure.
Avion arrêté de vol.
La consigne avait été expliquée avant le vol au moment de la longue visite pré-vol commentée.
Elle avait été répétée au moment de la montée des élèves à bord de l'avion, puis répétée à nouveau avant leur descente.
Malencontreuse maladresse difficile à éviter, sauf à éventuellement assister chaque personne une par une, ce qui pourrait limiter le risque de perte d'équilibre, sans pour autant le supprimer.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Matériel
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : CAVOK
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : Après l'arrêt moteur
Type de vol : Vol découverte / Vol BIA
Type d'évènement : Passagers: Problème
Type d’aéronef : DR 400/140
Equipement : Instrumentation mixte (aiguille + GPS par exemple)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Nos avions sont fragiles et certains gestes, même s'ils n'ont pas de conséquence immédiate comme dans le cas présent, contribuent à la longue à provoquer des dégâts ou à nous faire prendre des risques. La toile des DR400 est fragile, mais le revêtement métallique du PA28 aussi en dehors des zones renforcées. S'asseoir ou monter sur la glissière de verrière du DR400 contribue à la déformer à la longue. De même s'appuyer sur la porte du PA28 fini par arracher les charnières. S'appuyer sur le dossier du siège du DR400 le fragilise et provoque à terme un risque de rupture. La liste n'est pas exhaustive et je ne parle que des avions que je connais bien.
Alors nous tous, commandants de bord, sommes responsables de faire respecter les bons gestes pour notre sécurité et celle des autres.

Actions correctives : Avion arrêté. Après une réparation sommaire, il est convoyé vers un atelier agréé pour réparation.

Actions préventives : Une note de rappel est diffusée à tous les pilotes du club pour insister sur le fait qu'il faut, dans la mesure du possible, aider physiquement les passagers de nos avions à embarquer et débarquer: en effet malgré toutes les explications préalables, on voit trop souvent des gestes involontaires (et c'est bien normal de la part de personnes peu conscientes des risques de dommages) comme un appui fort sur la portière des PA28 ou des pas sur l'entoilage des DR400.