Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration DKVAXJNW7H

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 21/09/2016
Dernière modification : 26/09/2016
Date de clôture : 26/09/2016

Descriptif de l'évènement

20 janvier 2015, 16h. UTC
Avion DR400, pluie continue, pistes détrempées, vent faible 20 à 30º à droite de l'axe.
Atterrissage sur aéroport équipé de 2 pistes parallèles. Un avion de ligne est en finale sur la piste principale, un autre avion de ligne va virer en longue finale dans les minutes qui suivent.
Le contrôleur me propose soit de faire un circuit court pour la principale, derrière le liner qui est en courte finale, soit un circuit normal pour la piste secondaire.
Ayant l'expérience de l'approche et de l'atterrissage derrière un avion de ligne j'opte pour la première solution et passe en étape de base rapprochée. Je retarde la mise en descente afin d'éviter la turbulence de sillage en restant au-dessus de la trajectoire et en visant après son point de toucher.
Finale sur un plan légèrement plus fort à la vitesse d'approche requise, l'observation de l'état de la piste me fait penser que la partie centrale est moins détrempée que le reste. Arrondi sans problème, posé du train principal puis de la roulette de nez normaux.
Dès que c'est posé, début de freinage modéré. L'avion part à droite, arrêt du freinage, action à gauche sur le palonnier, début de glissade à droite.
Estimant que la sortie de piste est inévitable j'utilise ce qu'il me reste de contrôle latéral pour orienter ma trajectoire entre 2 balises lumineuses de bord de piste, entrée dans l'herbe en roulage rectiligne.
Une fois dans l'herbe le contrôle de la trajectoire est repris, retour sur la piste en visant à nouveau entre 2 balises lumineuses.
Dégagement et débriefing radio rapide sur la fréquence sol.
Au parking, l'inspection détaillée de l'avion confirme qu'aucun choc n'a eu lieu.
1ère erreur, le choix du circuit court pour 1 Att sur piste détrempée, le choix de la piste secondaire m'aurait permis de laisser rouler avant de freiner ;
2ème erreur, l'impression que le milieu de piste était moins détrempé que les côtés était fausse. L'aspect moins luisant du milieu était dû à la présence de la couche de gomme laissée par les avions. Cette partie s'est avérée plus glissante que les côtés ;
3ème erreur, le début de freinage dès que le toucher était complet était dicté par la présence d'un autre avion en finale, il ne fallait pas "trainer" sur la piste. Une dissymétrie a sans doute bloqué un roue déviant assez sèchement la trajectoire du côté droit ;
Élément qui a permis d'éviter la casse, la décision de ne pas tenter à tout prix de rester sur la piste et de "gérer" la trajectoire en utilisant ce qui restait de contrôle aux palonniers pour aller dans l'herbe en passant entre les balises de bord de piste.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Environnement
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo :
Environnement : Contrôlé (Classe A, B, C, D, E)
Phase de l'évènement : A l'atterrissage
Type de vol : Convoyage
Type d'évènement : Sortie de piste
Type d’aéronef : DR 400/180
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


En cas de glissade, ne pas freiner. Relâcher et si besoin remettre les gaz.
Utiliser la direction aérodynamique de l'avion.

Actions correctrices : fiche SGS sur le verglas d'été

Actions préventives : Sensibilisation des élèves lors des vols d'instruction (TEM)