Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration C72U2ARVCR

Non respect du numéro d'ordre a l'atterrissage.

Dates

Date de déclaration : 11/07/2020
Dernière modification : 11/07/2020
Date de clôture : 11/07/2020

Descriptif de l'évènement

Rapport d’événement
Le 11 Janvier 2020 à16h00 environ, j’ai décollé de l'aéroport en solo pour un vol local .
Lors de mon retour, voici les dialogues radio accompagnés de mes commentaires tels que je m’en souviens:
Moi :
« F-xxxx Pour un retour vers vos installations, actuellement à 2500 ft »
Contrôleur :
« F-xx Rappelez en vent arrière main droite piste 31 »
Moi :
« F-xx je rappelle en vent arrière main droite »
Moi:
«F-xx, en vent arrière main droite, pour la 31»
Contrôleur :
«F-xx, N°2 derrière un PA28en basse hauteur, rappelez en finale»

«F-xx, N°2, je rappelle en finale »

A ce moment-là, je vois un avion sur la piste 31, et malheureusement je l'assimile au PA 28, donc j'en déduis que je suis devenu numéro 1.
C’est ainsi que je vire en base, puis en finale, et je l'annonce au contrôleur.

Moi:
«F-xx En finale 31 »
Contrôleur :
«F-xx, avez-vous vu le PA28 ?
Moi:
« Négatif »
Contrôleur :
« Lui,il vous a vu, atterrissez piste 31 »
Moi:
«F-xx J’atterris, piste 31 »

Grâce à l'invitation de la part du SNA local , j'ai pu re écouter ma radio et re visualiser les traces radar .
Je me rends compte de mon erreur et je souhaite partager cette configuration à d'autres pilotes .
Il faut absolument lever le doute

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : CAVOK
Environnement : Contrôlé (Classe A, B, C, D, E)
Phase de l'évènement : En approche finale
Type de vol : Solo supervisé (laché, nav solo, ...)
Type d'évènement : Risque d'abordage
Type d’aéronef : C 152
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Les évolutions d'un élève en solo près d'un aéroport a forte fréquentation représentent pour le pilote une charge de travail importante, et un niveau de stress élevé.
La préconisation de la DTO qui consiste a indiquer le suffixe Solo derrière l'identifiant de l'avion, qui a priori n'a pas était mise en œuvre, aurait permis au contrôleur d'être informé du manque d'expérience du pilote et lui aurait permis de renforcer sa vigilance ainsi que la surveillance de ses trajectoires.

Actions :
Rappel aux d'instructeurs de l'importance du choix des créneaux horaire en fonction du trafic pour organiser les vols solo, rappel de la préconisation du suffixe solo a la fin de l'immatriculation de l'avion.
.