Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration EP4HA7GQV8

Rapprochement en vol d'un autogyre en exercice d'instruction

Dates

Date de déclaration : 25/07/2020
Dernière modification : 25/07/2020
Date de clôture : 25/07/2020

Descriptif de l'évènement

Entre 1110 et 1224 locales, je procède à une évaluation SEPt d’un pilote à partir de LFCL.
D’un commun accord avec le pilote, nous décidons de réaliser une Interruption Volontaire du Vol près de la ville de Lavaur. Un champ étant choisi par l’élève, nous descendons vers l’altitude de sécurité pour vérifier l’accessibilité du champ. C’est alors que nous constatons la présence d’un terrain ULM perpendiculaire à l’entrée du champ. L’élève suggère de réaliser une APproche Interrompue, mais ne détectant pas de mouvement autour du terrain ULM, je décide de poursuivre la procédure de vérification du champ puis on se reporte en vent arrière basse hauteur sur ce champ dont la longueur semble suffisante. En finale, nous survolons un autogire au décollage de son terrain et c’est à ce moment que je décide une API, puis nous rentrons sur LFCL. Au club, entendant la secrétaire mentionner notre avion au téléphone, j’interviens pour répondre à l’interlocuteur. Il s’agit d’un responsable du club ULM basé sur le terrain de Saint Lieux lès Lavaur qui m’informe déposer un CRESAG compte-tenu de l’évènement qui n’est pas le premier. Il m’informe également que l’API a été réalisée vers la branche vent arrière de leur terrain qui est souvent fréquentée par des parapentistes motorisés. De mon côté, j’avoue que je ne connaissais pas l’existence de ce terrain, que j’ai été surpris et que j’ai fait une erreur en persistant dans l’intention d’effectuer ce circuit basse hauteur, je présente donc mes excuses en annonçant que je déposerai un REX FFA.
Je sais qu’il y a de plus en plus de terrains ULM dans notre pays. Mon attention avait été attirée sur leur existence mais je n’avais pas cherché à les répertorier de façon sérieuse. Je regrette qu’ils ne figurent pas sur la carte OACI/IGN utilisée régulièrement, je vais voir ce qu’il est possible de faire pour remédier à cette situation.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : CAVOK
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : En évolution
Type de vol : Instruction double commande
Type d'évènement : Risque d'abordage
Type d’aéronef : DR 400/160
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


L'absence de représentation des terrains ULM sur les cartes 1:500 000 publiées par le SIA est un facteur contributif à l'événement.
Le 08/09/2019 deux communications relatives à la "Sécurité des vols à LFCL et dans ses environs" étaient diffusées par email à tous les membres du club.
L'une contenait un Avertissement Sécurité des Vols intitulé "Cohabitation avec le trafic des bases ULM" rédigé et publié à la suite d'événements similaires et répétitifs dans le secteur de la plateforme ULM de St Lieux lès Lavaur.
Ces communications étaient en fait connues de l'instructeur mais non remontées de sa mémoire le jour de l'événement !
D'où l'importance en instruction de ne débuter un exercice en vol qu'après avoir pris conscience de la situation et plus particulièrement de l'environnement dans lequel les évolutions vont s'effectuer.
Dans le cas présent, un "Briefing Vol" [inspiré du Briefing Départ ou du Briefing Arrivée et Sécurité à l'atterrissage - cf. Livret des procédures du Diamond DA20 ou du Robin DR42 élaborés par le club] aurait pu aider l'instructeur et le pilote à cette prise de conscience, notamment pour l'identification des limitations et des menaces dans le secteur qu'ils avaient choisi ensemble lors de leur préparation du vol d'évaluation.

Actions correctives :

Actions préventives :
Demande au SIA via le CRESAG de représenter les terrains ULM sur les cartes des AIP dédiées aux vols VFR.