Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration EJFSIMJ3MH

Présence de Lutte aviaire ne veut pas dire "pas d'oiseaux"

Dates

Date de déclaration : 30/08/2020
Dernière modification : 04/09/2020
Date de clôture : 04/09/2020

Descriptif de l'évènement

Ce jour là nous avons prévu mon élève et moi de délaisser notre piste en herbe pour effectuer des circuits d'aérodrome et des touchers sur piste en dur sur un grand terrain de la région. Seulement aujourd'hui les contrôleurs sont en grève, cependant la CTR est déclassée en espace G et le terrain reste accessible en auto-info.
Lors de notre intégration et de notre premier circuit d'aérodrome j'entends sur la fréquence le service de lutte aviaire qui, profitant de l'accalmie due à l'absence de contrôle, forme a priori de nouveaux personnels. Cependant aucun message ne concerne la lutte aviaire. Cela me fait surveiller avec attention les alentours, mais je n'aperçois aucun oiseau.
En courte finale face au sud, mon élève s'écrie "les oiseaux" et effectivement je vois alors s'élever de toute la largeur de la piste (>40 m) une nuée de volatiles qui nous frôlent de très prés. Nous traversons ce nuage sans percuter un seul individu et pouvons atterrir.

En analysant l'évènement : nous n'avons pu apercevoir les oiseaux qu'au dernier moment car leur couleur légèrement bleutée se confondait avec la couleur de l'asphalte. Je crois pouvoir dire qu'il s'agissait de palombes.
En ce qui concerne la lutte aviaire lors de l'absence de trafic commercial, ile faudra être encore plus attentif voire envisager de reporter le vol.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Environnement
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : cavok
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : En approche finale
Type de vol : Instruction double commande
Type d'évènement : Collision aviaire/Péril animalier
Type d’aéronef : DR 400/120
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


L'équipage a très bien réagi en notant que les messages radio du service lutte aviaire n'évoquaient pas la lutte aviaire à proprement parler.
Malgré la bonne vigilance de l'équipage, la présence de ces nombreux oiseaux n'a pas pu être détectée.
Il faut toujours garder une vigilance accrue lors des approches et rester prêt pour ce type de situation.

Actions correctives :
Aucune
Actions préventives :
Rappel aux pilotes sur la vigilance à avoir lors des approches, à la lecture des Notam aussi qui indiquent parfois que seuls les vols commerciaux sont concernés par l'effarouchement.

L'AD sur lequel s'est produit l'événement est doté d'une fiche ICARUS qui recense les principales menaces liées à l'AD. La menace aviaire, identifiée par le STAC depuis longtemps (plusieurs études menées en vue de réduire le risque lié à cette menace sur l'AD) est portée sur cette fiche depuis sa création. Nous ne pouvons donc qu'encourager les pilotes à consulter, en amont de leurs vols, les fiches ICARUS déjà publiées.
Sur l'AD de l'événement le risque aviaire est systématiquement mentionné à l'ATIS afin d'alerter les pilotes. Lorsque les espaces liés à cet AD sont déclassés en G et qu'il n'y a pas de message ATIS disponible, la fiche ICARUS constitue ainsi une barrière de protection de substitution.