Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration DUA2I1LO62

Atterrissage par erreur entre les deux pistes

Dates

Date de déclaration : 04/09/2020
Dernière modification : 04/09/2020
Date de clôture : 04/09/2020

Descriptif de l'évènement

Atterrissage par erreur entre la piste en herbe et la piste en dur.
Quatrième et dernier tour de piste pour un atterrissage complet après les 3 premiers sans problème.
Je suis seul dans le circuit. J’annonce à la radio : Atterrissage pour un complet sur la 10 en herbe. L’AFIS collationne et me demande de rappeler avant de traverser la piste en dur. J’atterris sans difficulté .
Une fois au sol, l’AFIS m’informe que j’ai atterri en dehors de la piste en herbe.
Je comprends que j’ai effectivement atterri trop à gauche en voyant la bretelle entre la piste en dur et la piste en herbe face à moi.
Je veux répondre à la radio, mais à ce moment là je suis en panne d’émission.
Je reste sur place en attendant le véhicule de secours. L’AFIS sans réponse de ma part pense que j’ai eu un malaise.
Le véhicule piste vient à ma rencontre. J’explique par geste à l’agent piste que je suis en panne d’émission et que je vais bien.
Il me fait traverser la piste en dur. Après avoir libéré les pistes, je manipule les prises du casque et je récupère l’émission radio. Après mon vol je vais m’expliquer et m’excuser auprès de l’agent AFIS.
- L’agent AFIS témoigne avoir vu mon atterrissage un peu court et entre les deux pistes avec un toucher doux.
- Je ne comprends pas pourquoi la dernière finale est désaxée alors que les autres étaient dan l’axe.
Je rencontre le correspondant prévention sécurité) de l’aéroclub pour faire un REX et pour analyser mes erreurs:
1°) Problème radio : Je ne sais pas ce qui est arrivé. La radio marchait bien avant ce dernier atterrissage et après avoir avoir débranché et rebranché mon casque.
2°) Atterrissage entre la piste en herbe et la piste en dur :
Je me souviens avoir vu la marque de début de piste à droite sans voir la marque à gauche. J'ai certainement surestimé la largeur de la piste en étant trop à gauche.
Après réflexion avec le CPS, je m’aperçois qu’en piste 10 en herbe, lors d’un atterrissage complet, je vise le touché trop court sur l'aire en herbe dégagée situé avant les marques de début de piste, à hauteur du seuil 10 de la piste en dur. Ceci pour me permettre sans pression de dégager par la première bretelle A.
Dans ces circonstances, les marques de début de piste sont probablement en dehors de mon champ de vision en courte finale.
3°) Comment ferais je dorénavant lors d’un atterrissage complet en piste 10 en herbe ?
- J’identifierai en finale les deux marques de début de piste.
- Je ferai attention à viser mon point de toucher après les marques de début de piste en herbe pour les survoler quitte à sortir par la bretelle suivante.
Je rencontre le correspondant prévention sécurité) de l’aéroclub pour faire un REX et pour analyser mes erreurs:
1°) Problème radio : Je ne sais pas ce qui est arrivé. La radio marchait bien avant ce dernier atterrissage et après avoir avoir débranché et rebranché mon casque.
2°) Atterrissage entre la piste en herbe et la piste en dur :
Je me souviens avoir vu la marque de début de piste à droite sans voir la marque à gauche. J'ai certainement surestimé la largeur de la piste en étant trop à gauche.
Après réflexion avec le CPS, je m’aperçois qu’en piste 10 en herbe, lors d’un atterrissage complet, je vise le touché trop court sur l'aire en herbe dégagée situé avant les marques de début de piste, à hauteur du seuil 10 de la piste en dur. Ceci pour me permettre sans pression de dégager par la première bretelle A.
Dans ces circonstances, les marques de début de piste sont probablement en dehors de mon champ de vision en courte finale.
3°) Comment ferais je dorénavant lors d’un atterrissage complet en piste 10 en herbe ?
- J’identifierai en finale les deux marques de début de piste.
- Je ferai attention à viser mon point de toucher après les marques de début de piste en herbe pour les survoler quitte à sortir par la bretelle suivante.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : CAVOK
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : A l'atterrissage
Type de vol : Local
Type d'évènement : Infraction RCA
Type d’aéronef : NYNJA
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Pas de dommage avion sur la zone d'atterrissage sans obstacle. Avion seul dans le circuit.
Risque de collision au sol réduit par le fait que les deux pistes parallèles trop proches ne sont pas utilisables simultanément.
Les leçons à tirer de l'évènement :
Respecter les marques de la piste et ses limites qui assurent le franchissement règlementaire des obstacles dans l'aire d'approche, de remise de gaz et de décollage.
L'aérodrome sur lequel évoluait l'ULM est muni de deux pistes parallèles séparées d'environ 50M, Les obstacles en finale plus contraignants pour la piste en herbe, ont obligé les autorités à décaler le seuil de la piste en herbe par rapport à la piste en dur. Sur la piste en dur la première bretelle se trouve à 220m alors qu'elle n'est qu'à 90m du seuil de la piste en herbe.
Le pilote s'est fixé de se poser au niveau du seuil de la piste en dur dans la zone tampon de la piste en herbe pour sortir à la première bretelle.
En conclusion :
- Viser obligatoirement le point de toucher des roues après le seuil de piste.
- Ne pas descendre sous le plan standard en approche afin de respecter les marges de franchissement règlementaires des obstacles et éviter de perdre de vue les marques de la piste en herbe.
- Ne pas chercher à faire la première bretelle en piste 10 en herbe qui ne se trouve qu'à 90m du seuil de piste.

Actions correctives :
Débriefing du pilote par le RP.
Actions préventives :
Diffusion du REX et des consignes en synthèse pédagogique.