Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration EMNL1ZUI1F

Atterrissage dur en vol de lâcher machine

Dates

Date de déclaration : 20/10/2020
Dernière modification : 24/10/2020
Date de clôture : 24/10/2020

Descriptif de l'évènement

Vol avec FI pour un lâcher de type sur un DR400-180cv pour 2 pilotes brevetés.

La séance prévue est de 3 Tours de pistes chacun à LFCL, vol avec 1 pilote et un observateur en place arrière attendant sa séance.

Briefing commun sur les particularités du 180cv.

Conditions météos favorables.

Lors du premier tour de piste , inconfort à l’ arrondi du pilote car sensations différentes sur cet avion (centrage , puissance, bruit moteur, position d' assise différente de l’ autre DR400 du club,…)

Lors du deuxième atterrissage, l’action d’arrondi est trop rapide, ce qui augmente la portance trop rapidement et fait remonter l’avion significativement.

Pas de réaction immédiate du pilote ni du FI qui tarde à reprendre les commandes.

Les commandes sont reprises par le FI pour effectuer un atterrissage manqué : plein Gaz et manche légèrement avant pour ne pas taper la roulette de nez et garder une assiette de remise de gaz.

L’avion s’enfonce rapidement, touche sur le train principal avec une assiette correcte mais le toucher est DUR, l’atterrissage manqué se poursuit et l’avion s’ envole sans que la roulette de nez n'ai retouché le sol.

Pour le troisième atterrissage le FI reste plus vigilent mais l’ atterrissage du pilote est bon avec un contact au sol correct.

Inspection visuelle de l’ avion par les 3 pilotes, pneus, extérieur, carénages etc….RAS.

Une visite 50H était programmée juste après le vol.

La mécanique est donc avertie à l’issue du vol avec une demande d'inspection particulière de type atterrissage dur.

Le soir même la mécanique ne voit rien de particulier après une inspection rapide mais le lendemain il est constaté des pièces du train principal endommagées, avion arrêté en attendant les pièces.
En tant que FI j’ai tardé à reprendre les commandes , il ne manquait pas beaucoup pour que l’ avion reparte sans toucher le sol et c’est cette hésitation qui a eu pour conséquence cet atterrissage dur.

Le pilote n’est pas en cause car n’ avait pas volé depuis longtemps, n’ a jamais volé sur un DR400-180Cv, a bien respecté le passage obligatoire du vol avec fi imposé par le club pour un lâcher sur cet avion.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Non défini
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : Cavok, vent calme
Environnement : Non défini
Phase de l'évènement : A l'atterrissage
Type de vol : Instruction double commande
Type d'évènement : Atterrissage dur
Type d’aéronef : DR 400/180
Equipement : Non défini

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


L’arrondi est la transition entre une phase descendante ( approche 3° ) et une 2nde phase descendante ( le toucher, environ 1°).

En cas de prise de hauteur lors de l’arrondi ( comme c’est le cas ici “fait remonter l’avion significativement” ), l’issue la plus sûre est la remise des gaz. En aucun cas il ne faut appliquer de variation d’assiette à piquer.

Pour aller plus loin sur l’arrondi :
https://www.securitedesvols.aero/productions/les-phases-de-vol/arrivee/atterrissage/transition-approche-stabilisee-toucher


Actions correctives : réparation train. Reprise instruction. Debrief instructeur.

Actions préventives : diffusion REX. Lâchers machine même pour un même modèle avec différences minimes ( Dr400 160/180 ou Freins classiques/à manette. )