Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration DG4IL9SVWT

Sortie de piste et accrochage d'une clôture.

Dates

Date de déclaration : 04/11/2020
Dernière modification : 08/11/2020
Date de clôture : 08/11/2020

Descriptif de l'évènement

En provenance de Courchevel (LFLJ), les conditions météo du jour étaient excellente et le vent calme.
Nous sommes arrivés vers 11h00 à la verticale de l'altisurface de St Roch Mayère, nous avons ensuite effectué la reconnaissance et le passage bas.
Ceux-ci nous ont confirmés qu'un décollage et un atterrissage étaient réalisables en toute sécurité.
Une légère composante de vent arrière ayant été estimée à moins de 5km/h dans le sens de l'atterrissage, il a été décidé de retenir 120km/h de vitesse indiquée en finale.
Il n'a pas été décelé de turbulence durant le passage bas.
Le tour de piste se passe sans encombre, l'altitude est bien tenue par l'élève, la finale est bien stabilisée, le plan et l'axe sont bien tenus et la vitesse respectée avec précision (2km/h env).
A environ 10 mètres du point de touché, l'aile droite de l'avion se soulève soudainement et l'avion est déporté immédiatement sur la gauche.
La vitesse sol de l'avion était alors de 120km/h, soit 33,33 m/s environ.
Je reprends alors les commandes (que j'avais en transparence avec l'élève) pour essayer de revenir sur l'axe.
L'avion, toujours en l'air, "dérape" sur la gauche et oppose une résistance importante pour revenir sur son axe.
La quasi-totalité de l'aile gauche se trouve en dehors de la piste à ce moment-là.
En remettant de la puissance et du pied à droite, j'arrive néanmoins à maintenir la sustentation, à éviter les rochers et le talus devant nous.
Je n'ai pas voulu mettre trop de puissance non plus car la longueur de la piste est d'environ 300 mètres.
L'avion revient finalement sur la piste en totalité mais l'aile gauche touche un piquet de la clôture bordant la piste.
L'avion atterri finalement un peu lourdement, principalement sur le train avant droit puis sur la roulette de queue.
La suite du roulage s'effectue normalement vers le haut de l'altisurface puis l'aire de stationnement.
Nous notons des déchirures sur l'aile gauche et le plan fixe arrière gauche.
Ceux-ci sont réparés avec du scotch tissé haute résistance qui se trouve toujours dans l'avion lors des vols montagne.
Après avoir envoyé des photos et pris l'avis du mécanicien entretenant l'avion la décision est prise de rentrer à faible vitesse et avec précaution.
Nous atterrissons sans encombre à Albertville afin de faire un complément de carburant et de vérifier la réparation.
La réparation à parfaitement tenue et nous continuons donc notre vol jusqu'à Romans afin de déposer l'avion à l'atelier de mécanique où il est entretenu.
Situation très délicate, car le problème survient à 10m du point du toucher alors que nous volons à 33m/seconde...
Le temps de réaction étant extrêmement court, seuls les réflexes et l'expérience peuvent avoir une utilité.
L'élève était totalement passif lors du problème et n'avait aucune réaction... certainement un effet de stupeur et/ou effet de tunélisation...
Le vent était totalement calme, par contre il était midi et il faisait chaud, je pense que nous avons du subir les effets d'un thermique qui nous a embarqué sur le côté gauche de la piste.
Le problème à pu également être amplifié du fait que l'élève avait un excellent niveau de pilotage et que les conditions météo étaient absolument parfaites. On s'attend moins dans ce cas là à avoir un tel problème à moins d'une seconde du toucher des roues.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Environnement
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : CAVOK - VENT CALME
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : A l'atterrissage
Type de vol : Instruction double commande
Type d'évènement : Sortie de piste
Type d’aéronef : Autre
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Même excellentes, les conditions MTO peuvent réserver des surprises surtout en montagne. L'indication de la direction et de la vitesse du vent par une manche à air peut parfois être trompeuse. Dans tous les cas, il est important de ne pas relâcher son attention. Le danger ne vient pas toujours de là où on l'attend. Les apparences peuvent être trompeuses.

Actions correctives :

Actions préventives : Alors que tout semble parfait et maitrisé, il est important de ne jamais relâcher la vigilance.