Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration DS6HK3V7R1

BLOCAGE MANETTE DE GAZ

Dates

Date de déclaration : 24/01/2021
Dernière modification : 25/01/2021
Date de clôture : 25/01/2021

Descriptif de l'évènement

J'ai prévu une séance de reprise en main après confinement pour réaliser quelques tours de piste compte tenu de la limitation déplacement COVID. L'AFIS n'est pas actif.
Après une visite prévol approfondie, je procède à la mise en route. Lors des injections, je ressents un léger point dur sur la manette des gaz mais le démarrage s'effectue normalement. Comme c'est le premier vol de la journée, je laisse chauffer suffisamment (environ 8 mn) puis roule au pt d'attente A1 pour les essais moteur. Au moment de monter en puissance à 1800 tr/mn, la manette de gaz n'avance que de 2cm et vient buter sur un point dur. Je réduis et ré-essaye à nouveau mais constate le même point dur infranchissable même en forçant, ce qui est anormal; la puissance ne va pas au delà de 1400 tr/mn. J'annule évidemment mon départ et reviens au pkg avec 1400tr/mn la puissance pour rouler est suffisante. Je rentre l'appareil, appelle le Pdt et le mécanicien pour signaler l'avarie, place clés et sacoche de l'avion dans le bureau du mécanicien. Je repars avec l'autre DR 400 et fait 30 mn de vol sans soucis. A mon retour, je monte à bord du F-QM et teste la manette des gaz; bizarrement elle coulisse normalement. J'en informe le mécano mais maintiens l'avion neutralisé.
N'ayant pas en de difficultés majeures pour mettre en route et rouler avec un régime faible, je n'ai pas été alerté par ce léger point dur au moment des injections.
Evidemment lors des essais moteurs, le blocage manette a 1400 tr/mn démontre une anomalie grave de fonctionnement et je n'insiste pas. Je reconnais que le nouvel essai réalisé dans le hangar 1 H après, sans que la manette des gaz ne se bloque fut déroutant Mais il n'était pas question de laisser quelqu'un reprendre cet appareil.
Le lendemain, après plusieurs essais moteur au sol, le mécanicien a constaté effectivement le même blocage et m'en a averti. Dès lors, la recherche de panne a débuté.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Non défini
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : VMC, 300/12 9999 bkn025 973 980 08
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : Autre
Type de vol : Autres
Type d'évènement : Moteur: Problème
Type d’aéronef : DR 400/120
Equipement : Instrumentation mixte (aiguille + GPS par exemple)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Bonne réaction du pilote qui n'insiste pas lors des essais moteur et arrête l'avion.
La non détection formelle du léger point dur ressenti au démarrage peut s'expliquer par la première fois survenue au pilote et le roulage départ ne nécessitait pas plus de puissance que les 1400 tr constatés aux essais moteur.

Actions correctives :
Arrêt avion dès le jour J par Pdt et mécanicien.
Recherche de pannes dès le lundi 7: le phénomène ne se reproduit pas . Lors de nouveaux essais le mardi mardi matin, le mécanicien constate le blocage et décortique la chaine matérielle incriminée. En se mettant en rapport avec Rectimo aviation france, le diagnostic initial est établi grâce à l'expérience de rectimo: usure prématuré de l'axe de rotation du papillon de gaz.
Démontage et expédition du carburateur le mercredi 9.
Actions préventives :
2tablissement d'un rex local temporaire, en attendant le retour de Rectimo aviation.