Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration EOFRAT2CCL

Décollage par conditions météo incompatibles avec le VFR.

Dates

Date de déclaration : 02/02/2021
Dernière modification : 06/02/2021
Date de clôture : 06/02/2021

Descriptif de l'évènement

Au regard des conditions météo indiquant un plafond à 500 pieds, je me fais lors de la check avant décollage, un briefing spécifique tour de piste basse hauteur.
Pour rappel, la carte VAC AD2 LFBR TXT 01 du 21 mai 2020 indique: "Circuit avion interdit en dessous de 500 pieds AAL".
Le contrôleur m'autorise au décollage. Une fois en vol, je constate qu'il sera difficile de rester durant tout le TDP à 500 pieds.
Les barbules oscillent entre 4 et 500 pieds. Au report fin de vent arrière, le contrôleur m'autorise pour un toucher. Je lui indique que je ferai un complet vu les conditions observées de plafond. Atterrissage et retour club sans problème.
Il est nécessaire de s'entrainer régulièrement à la pratique du basse hauteur lors des vols réglementaires avec FI/FE de manière à être à l'aise vis-à-vis de sa machine et pouvoir gérer sereinement la partie facteurs humains. Un vol basse hauteur météo est très différent d'un vol basse hauteur pour entrainement car la surveillance de la nébulosité occupe une bonne partie des ressources. Il faut donc que la gestion de l'avion soit fluide, rapide et efficace.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : Vent calme, visi 8km, OVC 500 ft AAL
Environnement : Contrôlé (Classe A, B, C, D, E)
Phase de l'évènement : En tour de piste
Type de vol : Solo pilote
Type d'évènement : Météo: Problème
Type d’aéronef : DR 400/160
Equipement : Instrumentation mixte (aiguille + GPS par exemple)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


La reconstruction des évènements a été réalisée à partir du transcript des échanges radio entre le pilote et le contrôleur en service à la tour au moment des évènements. Les horaires sont en UTC.

DEROULEMENT DU VOL
- Au parking :
Lors du premier contact avec la tour (09:01:39), le pilote indique avoir reçu l'information ATIS bravo enregistrée à 0900 UTC. Cet ATIS indique un plafond SCT à 500ft et une visibilité horizontale de 8km. Le pilote demande les consignes pour un tour de piste basse hauteur.

- Au point d'attente :
Lorsque le pilote s'annonce prêt au départ (09:10:47), le contrôleur confirme un plafond overcast mesuré à 400 ft, de la brume et une visibilité horizontale de 5km. Le contrôleur l'autorise au décollage et demande de rappeler en vent arrière basse hauteur.
Le pilote collationne la clearance, s'aligne et décolle.

- Fin du vol.
Le pilote réalise un tour de piste basse hauteur (contact radio en vent arrière à 09:13:03) et vient se poser.
En quittant la piste (09:14:26), il indique qu'il a constaté un plafond à 400ft pendant son tour de piste.

ANALYSE
Avant ce vol, le dernier vol du pilote au sein de l'aéro-club remontait au 27 octobre 2020, soit 51 jours plus tôt. Pour information, la limite aéroclub d'expérience récente est fixée à 2 mois dans le règlement intérieur.
Lors de la mise en route, le pilote reçoit par ATIS l'information d'un plafond OVC à 500ft et une visibilité horizontale de 8km. Ces valeurs indiquent des conditions très marginales pour le vol VFR.
Le pilote a indiqué qu'il a réalisé un auto briefing sur les actions à réaliser pour faire un tour de piste basse hauteur.
Cependant, le plafond OVC à 500ft n'apparaît pas compatible avec un tour de piste à 500ft.
Lors du contact radio au point d'attente avec le contrôleur, celui ci lui a indiqué un plafond mesuré à 400ft avec une visibilité 5km. Les conditions météo ne sont plus compatible avec du vol VFR à ce moment là compte tenu de la hauteur minimale de survol de 500ft requise par le SERA ref FRA.5005 (f) 1) 2). Le terrain est situé dans un espace de classe G et non dans une CTR.
Le pilote a décidé de décoller, et s'est rapidement retrouvé au ras de la couche nuageuse. Il indique ne pas être passé en IMC pendant ce vol. Sa montée a été limitée à 400ft compte tenu des nuages présents.

Pour rappel, le RCA indique que "les clairances ont pour but unique d’assurer le service du contrôle de la circulation aérienne. Elles ne peuvent pas servir de prétexte à un pilote commandant de bord pour enfreindre un règlement quelconque établi".
Dans ce cas, la clearance de décollage donnée par le contrôle (et accompagnée d'information météo pertinentes) ne donnait pas le droit de décoller dans des conditions non compatibles avec le vol VFR.

Le besoin de réaliser ce vol afin de conserver son expérience récente au sein de l'aéroclub semble être un facteur contributif de cette prise de décision.

Le débriefing avec deux contrôleurs témoins de la scène et présent à la tour au moment des faits indique que le tour de piste a été correctement réalisé. Il s'est terminé par un atterrissage complet et un retour au parking.

Conclusion :
L'objectif destination (besoin de conserver l'expérience valide) semble être à l'origine de cette prise de décision. En cette période d'interruption de vols - couvre feu / confinement dus à l'épidémie de Covid-19 - il est recommandé de prendre des marges au delà des marges règlementaires afin d'assurer la sécurité des vols.

Il est rappelé que les tours de piste basse hauteur ne sont pas autorisé par notre club sans instructeur à bord.

Actions correctives : Débriefing avec le pilote par le chef Pilote et un correspondant prévention sécurité du club.

Actions préventives : Mail à tous les membres de l'Aéroclub pour leur rappeler les dangers de la météo hivernale ainsi que les encourager à oser voler avec un FI et ne pas courir après l'expérience récente.