Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration DHU1A56MQA

Ceinture coincée dans la verrière

Dates

Date de déclaration : 09/02/2021
Dernière modification : 13/02/2021
Date de clôture : 13/02/2021

Descriptif de l'évènement

En vol local, depuis LFTF, lors du transit dans la CTR de LFTH, stabilisé à 2000 ft, un fort cognement se fait entendre pendant environ 5 secondes. Je contrôle immédiatement les paramètres moteur, l’homogénéité des commandes.
Le passager (pilote également) inspecte son coté intérieur et extérieur, et je fais de même de mon coté. Pas d'anomalie apparente.
Après avoir informé Toulon approche de nos intentions, nous prenons un cap pour un retour vers LFTF, via le point de report VC de la CTR. A environ deux minutes de la verticale de LFTF, le bruit suspect recommence pendant quelques secondes.
Le passager se rend alors compte qu’une partie de sa ceinture de sécurité est restée coincée à plat entre la verrière et le fuselage. Pas d’alarme « canopy open » à l’écran. Retour au terrain sans problème.
Expérience du pilote sur ce type d'aéronef : 3 heures

La présence soudaine d’un fort bruit en vol peut engendrer un stress du pilote et des réactions inappropriées.
Avant fermeture de la verrière, bien s'assurer que rien (câble de casque, sangles du harnais de sécurité.....) ne traine à l'extérieur, cotés pax et pilote,

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : CAVOK Vent SE 15/20 kts, turbulences sur relief
Environnement : Contrôlé (Classe A, B, C, D, E)
Phase de l'évènement : En route
Type de vol : Local
Type d'évènement : Non défini
Type d’aéronef : EVEKTOR Sport Star
Equipement : Instrumentation "Full Glass Cockpit"

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Une grande partie de l’aérodynamique de la queue du sport star dépend de la bonne fermeture de la verrière.
Les flux d’air passant autour de la verrière passent en partie sur la gouverne de profondeur et de direction. Mal fermée elle vas créer un air turbulent qui rendra difficile le contrôle de l’appareil.
Au sol il est indispensable de bien organiser son cockpit ( passage de câbles de casque par le centre, vérification des ceintures et organiser sa documentation.
Ceci est critique. Seul à bord avec une verrière ouverte le maintient de la verrière fermée vas rendre le contrôle de l’appareil très compliqué ( je vous renvoie à la procédure d’urgence du manuel de vol paragraphe 3.15 “canopy opening on flight”).
En vol a deux il est important de briefer votre passager sur les mesure de sécurité et d’évacuation, mais également sur le fait que la verrière doit se fermer correctement.
Dans le doute, prenez le temps d’installer vous même votre passager en restant debout a coté de lui et en vérifiant qu’aucun élément ne viendra entraver la fermeture.
En dernier rempart, les deux alarmes de verrouillages qui sont sur l’EFIS en rouge et le voyant lumineux rouge sur le tableau de bord vous confirmeront la bonne fermeture.
Dans ce cas précis les pilotes ont correctement verrouillé la verrière. Si vous n’avez pas d’alarme il y a peu de chance que la verrière s’ouvre.
La rigueur est tout de même de mise afin d’éviter un vieillissement prématuré du système de fermeture une rupture ou des dommages sur la structure de l’avion.


Actions correctives : ne pas paniquer et garder en tête le schéma suivant de traitement d’un problème.
-piloter son avion ( le plus important de tous)
-naviguer
-communiquer
-identifier le problème
-appliquer la check list.

Actions préventives : préparer son cockpit, informer ses passagers et contrôler.
Vérifier qu’il n’y a pas d’alarmes.