Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration EN5G7FOC5A

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 16/11/2016
Dernière modification : 16/11/2016
Date de clôture : 16/11/2016

Descriptif de l'évènement

Dysfonctionnement du bandeau d'alarmes visuelles sur DR 400


Déroulement des faits:
Début décembre 2015, je décide d'effectuer 2 ou 3 tours de piste sur l'aérodrome de Toulouse - Lasbordes à bord d'un DR 400/180. Je déroule la check-list. Au cours de la procédure de démarrage, je réalise comme prévu, le test du panneau d'alarmes visuelles. A l'exception du voyant de charge de l'alternateur qui s'allume, les autres (pression d'huile, pression d'essence, bas niveau, démarreur, volets) restent éteints. J'en déduis hâtivement qu'un défaut d'alimentation est à l'origine de ce dysfonctionnement et qu'il se situe directement au niveau du panneau (mauvais contact).
Je décolle malgré tout pour deux raisons:
- Les indicateurs de pression d'essence, de température et de pression d'huile montrent des valeurs normales; De plus, les volets fonctionnent sans problème et la vérification visuelle des réservoirs au cours de la pré-vol a confirmé que le plein complet avait été fait.
- Dans la mesure où le vol consiste à faire 2 ou 3 tours de piste, j'ai la possibilité de rejoindre rapidement le terrain en cas de problème.
A l'issue du vol , il est constaté que le disjoncteur des voyants d'alarme a déclenché et est en position OFF. Seul le disjoncteur du témoin de l'alternateur est toujours enclenché, ce qui explique son bon fonctionnement.

Commentaires:
Il est important de bien connaitre le schéma électrique de l'avion sur lequel on vole. Je sais où sont placés les disjoncteurs (breakers) mais je n'ai pas eu le réflexe de les vérifier pour diverses raisons: manque de réactivité à une anomalie jamais rencontrée auparavant? vérification des fusibles non expressément mentionnée dans la check-list?

Il est certain que je n'aurais pas entrepris un vol local et a fortiori une navigation avec un problème d'alarme.
Toutefois, j'ai estimé que pour un vol de 30 minutes en tours de piste, le risque lié à cette situation était modéré et acceptable car il pouvait être compensé par une surveillance accrue des indicateurs des paramètres moteur.


Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Matériel
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : cavok
Environnement : Contrôlé (Classe A, B, C, D, E)
Phase de l'évènement : Avant roulage
Type de vol : Solo pilote
Type d'évènement : Electricité: Panne
Type d’aéronef : DR 400/140
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


vol non supervisé

Actions rétroactives : néant

Actions proactives : rédaction d'une note explicative du fonctionnement du bandeau d'alarme et diffusion aux pilotes du club
Sensibilisation des instructeurs vers les pilotes sur le TEM (traitement des erreurs et des menaces)