Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration DE0EPYNMO1

Croisement proche sans contact en espace aérien non contrôlé

Dates

Date de déclaration : 20/03/2021
Dernière modification : 21/03/2021
Date de clôture : 21/03/2021

Descriptif de l'évènement

Parti de Pérouges pour un vol local à destination de Macon puis d'Ambérieu, je navigue stabilisé à 2300 ft, sans contacter le SIV de Lyon, contrairement à mon habitude ou je vais chercher systématiquement une protection supplémentaire dès qu'elle existe. Après un toucher à Macon,le temps de navigation court jusqu'à Ambérieu ( 13,14 mn) me dissuade du contact SIV ce jour là, malgré une visibilité en basse couche très moyenne. A environ 10 NM d'Ambérieu, je croise de très très près à quelques secondes d'intervalle 2 DR 400 volant l'un exactement à mon altitude, l'autre pas plus de 150 ft au dessus de moi . Tous deux arrivant de ma gauche, j'étais prioritaire dans les 2 cas, mais ils n'ont pas dévié d'un pouce de leur trajectoire.
S'il fallait une expérience ( heureuse dans ce cas) pour se rappeler de ne pas se priver du service d'information pour obtenir une protection supplémentaire contre les abordages en espace non contrôlé, celle-ci aura fait son effet.
Malgré une tablette sur les genoux, ainsi qu'un GPS dans l'avion, j'ai par ailleurs été "formaté" par mes instructeurs à beaucoup, beaucoup regarder "dehors" : je les en remercie !!

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Environnement
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : visi moyenne, brume sèche
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : En route
Type de vol : Solo pilote
Type d'évènement : Non défini
Type d’aéronef : PA 28
Equipement : Instrumentation mixte (aiguille + GPS par exemple)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Le principe de base du vol VFR c'est "VOIR ET EVITER", cet événement nous rappelle l'importance vitale de la surveillance du ciel dans notre activité.
Dans le cas présent, il est probable que si le pilote avait été en contact avec le SIV, celui-ci lui aurait signalé les trafics à partir du moment ou ceux-ci avaient un transpondeur en fonctionnement.
Le contact avec le SIV même en espace aérien non contrôlé peu nous paraître être une charge de travail supplémentaire, mais c'est aussi un important facteur de sécurité au niveau de l'anti collision notamment.

Actions correctives :

Actions préventives : Diffusion du REX au sein du club pour rappeler au pilotes l'importance de la surveillance du ciel et l'utilité de contacter le SIV.