Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration CXHRKNSFO1

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 27/11/2016
Dernière modification : 27/11/2016
Date de clôture : 27/11/2016

Descriptif de l'évènement

Comme le veut l'usage sur le terrain de LFxx, lors de la prise de contact initial avec la tour, le contrôleur me demande "mes intentions". Je lui annonce un "vol ... (tel secteur), d'environ 1h". Après décollage, la montagne étant accrochée de quelques nuages, je me ravise et profite du temps magnifique dans la vallée pour aller survoler le lac du ABCD (suivi radio avec LFyy APP) et, sur le retour, je me pose saluer quelques amis au terrain de LFzz. Bref, du local de pilote du dimanche... Lorsque je reviens en fréquence de LFxx, presque 2 heures après mon décollage, je comprends qu'ils étaient sur le point de déclencher les secours ! Après discussion/debriefing avec le contrôleur dans la tour, je découvre que le fait d'annoncer ses "intentions" lors de la prise de contact initiale vaut pour "plan de vol restreint". Donc, j'aurais du prévenir lors de mon changement d'intention pour ne pas déclencher inutilement l'alerte...
Une fois qu'on est au courant de cette notion de "plan de vol restreint" (aucun souvenir de cela dans ma formation, ni dans aucun article aéro par la suite), il est évident que j'avais les moyens de prévenir de mon changement d'intention : soit directement par la radio (si elle passait encore...), soit en informant un autre contrôleur (par exemple celui de LFyy, qui aurait fait le relais), soit par un simple coup de fil (lorsque j'étais au sol à LFzz). J'avais effectivement le choix des moyens. Encore fallait-il savoir que j'étais sous "plan de vol" sans en avoir déposé ni activé aucun... Cela me semble une information importante à partager avec les autres pilotes (j'ai demandé autour de moi, à des pilotes ne volant pas habituellement sur un terrain contrôlé, aucun n'était au courant !)

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : Non défini
Conditions météo :
Environnement : Non défini
Phase de l'évènement : Non défini
Type de vol : Non Défini
Type d'évènement : Indéterminée
Type d’aéronef : Autre
Equipement : Non défini

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Pour un vol non contrôlé et sans plan de vol, les phases d’urgence sont déclenchées en fonction des circonstances lorsqu’un organisme des services de la circulation aérienne estime qu’il possède suffisamment d’éléments lui permettant de douter de la sécurité d’un aéronef ou de ses occupants (cf. RCA3 art. 7.2.4.2)

Dans le cas présent, bien que le vol ne soit pas contrôlé en dehors du circuit d'aérodrome et indépendamment de la notion de plan de vol restreint (dont la définition réglementaire m’échappe ?), les intentions données par le pilote au contrôleur sont des éléments implicitement pris en compte par ce dernier, lui permettant d'évaluer la sécurité de l'aéronef.
Les éléments connus du contrôleur (un vol qui doit durer une heure en secteur montagneux et un retard de près d'une heure à l'arrivée) lui sont suffisants pour envisager le déclenchement des phases d'urgence.
Connaître les intentions d'un pilote permet notamment au contrôleur de rendre les services d'information et d'alerte appropriés. Lorsqu'elles évoluent (les intentions), pour ne pas laisser place au doute, il convient donc d'informer le contrôleur des changements prévus afin qu'il fonde son appréciation sur la base d'éléments actualisés.

Actions correctives : Information transmise au pilote concerné

Actions préventives : Information diffusée à tous.