Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration GPLVAJWAUQ

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 18/12/2016
Dernière modification : 19/12/2016
Date de clôture : 19/12/2016

Descriptif de l'évènement

Lors de la visite pré-vol effectuée par le pilote sur le jodel D112 du club (train classique), il s'avère qu'une partie du bord de fuite de l'aile gauche est éraflé sur quelques centimètres et que le bois est apparent, la toile ayant été râpée.
Une recherche plus approfondie montre que le guignol de commande de l'aileron est tordu et que l'anneau métallique servant à amarrer l'avion a été raboté par frottement. Enfin, l'effort à appliquer sur le manche pour manœuvrer les ailerons est nettement plus important que d'habitude.
Le pilote précédent a rencontré des conditions difficiles lors du dernier atterrissage (fort vent de travers et présence d'orages à proximité) mais n'a pas remarqué qu'il y a eu contact de l'aile avec la piste en dur lors du posé. Il n'a donc pas remarqué les dégâts lors du remisage de l'avion sous le hangar.
Un atterrissage mouvementé dans des conditions MTO difficiles peut être la source de dégâts matériels mettant en cause la sécurité des vols. Une inspection poussée de l'avion s'impose dans un tel cas. De même, il est indispensable d'effectuer des visites pré-vol approfondies qui permettent de révéler ce type d'incident. A noter que le bord de fuite de l'aile du Jodel est très bas ce qui rend difficile son inspection. Il faut donc ne pas hésiter à se pencher voire à s'allonger sous l'aile pour vérifier l'intégrité de celle-ci et de son aileron.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Environnement
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : Fort vent de travers
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : A l'atterrissage
Type de vol : Autres
Type d'évènement : Atterrissage dur
Type d’aéronef : Autre
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Lors d'un atterrissage par conditions difficiles et mouvementés, il ne faut pas hésiter à faire une inspection de l'avion même si on n'a pas ressenti de choc. Le peu de dégâts sur l'avion montre bien qu'un choc n'est pas forcément perceptible.

Actions correctrices :
nil

Actions préventives :

Inspection avion pré-vol à faire de façon consciencieuse.