Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration CG4TI5W2TW

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 07/04/2017
Dernière modification : 07/04/2017
Date de clôture : 07/04/2017

Descriptif de l'évènement

Le pilote prend en compte l’avion DA40 NG en vue d’enchaîner deux vols locaux. Après analyse des documents de l’avion, il estime selon calcul, disposer de 2h30 d’autonomie. Il ne fait pas de contrôle manuel de la quantité de carburant dans l’avion, car il estime que le système de jauge manuel n’est pas juste. Il effectue coup sur coup deux vols locaux de 36 minutes pour le premier, et 30 minutes pour le second. Le pilote suivant qui prend en compte l’avion s’aperçoit en faisant un contrôle manuel du carburant que le réservoir droit est vide et qu’il reste très peu dans le gauche. Il demande l’aide de la mécanique pour s’assurer du contrôle par jauge manuel. Après vérification, la mécanique confirmera que le réservoir droit est totalement vide et qu’il ne reste que 3 gallons dans le réservoir gauche.
Au vu de la réglementation et des nouvelles PART NCO en date du 26 août 2016, pour tout vol local VFR de jour hors vue de l’aérodrome, la réserve finale doit être de 30 minutes au régime de croisière. Cette réserve finale doit être à bord au moment de l’atterrissage. En plus de la réglementation générale, l’aéroclub dans son règlement intérieur impose des contraintes supplémentaires sur le carburant.

Au court de ces vols, et sans en avoir conscience, le pilote s’est mis quatre fois en infraction :

- Il n’a pas effectué de contrôle manuel du niveau de carburant, se contentant d’une estimation par le calcul.
- Si l’on estime que son calcul de 2h30 d’autonomie restante est juste (celui-ci s’est révélé inexact), le pilote n’avait plus les deux heures imposées par le club au départ du deuxième vol, puisqu’il a volé 36 minutes au premier vol.
- La réserve finale d’une heure imposée par le club n’est pas respectée puisque l’on n’a retrouvé que trois gallons dans l’aile gauche, l’aile droite étant vide. Sachant qu’il y a un gallon qui n’est pas utilisable, cela laisse deux gallons consommables, soit 20 minutes de vol. Ce calcul n’est que purement théorique car lorsqu’il reste si peu de carburant, le simple fait d’avoir un vol dissymétrique peut envoyer le carburant dans le bout de l’aile, provoquer un désamorçage de la pompe carburant et l’arrêt moteur.
- La réglementation générale elle-même n’est pas respectée puisque la réserve finale doit être de 30 minutes, et il restait 20 minutes.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo :
Environnement : Non défini
Phase de l'évènement : En route
Type de vol : Autres
Type d'évènement : Autre type de problème
Type d’aéronef : DA-40 NG
Equipement : Non défini

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Défaut de conscience de la situation sur la quantité de carburant au moment du départ. Méconnaissance ou oubli de la réglementation.

Actions correctives :

Actions préventives :