Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration CG4TJTFFBO

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 07/04/2017
Dernière modification : 07/04/2017
Date de clôture : 07/04/2017

Descriptif de l'évènement

Le pilote du DR42 entreprend un vol de Brest vers Quimper pour un toucher et retour Brest. Arrivé à Quimper par le nord de la CTR, le contrôleur lui donne comme clairance de se reporter en début de base pour la piste 10 main gauche, et lui indique qu’il est numéro deux dans le tour de piste, le numéro un étant un Aquila qui effectue également un toucher, en provenance de Brest également. Au lieu d’aller chercher le point d’entrée de la base pour la 10 pour un tour de piste main gauche, il ne respecte pas la clairance et part vers le point d’entrée de la base pour la piste 28 main droite.
Pendant ce temps l’Aquila qui vient d’effectuer son toucher en piste 10 redécolle. En montée initiale il effectue un léger virage à gauche pour éviter le survol de Quimper. Il entend à la radio le contrôleur qui demande d’une voix ferme au pilote du DR42 ce qu’il est en train de faire. Au même moment il aperçoit très proche le DR42 à ses 10Heures à une altitude légèrement inférieure à la sienne, avec une route perpendiculaire de la gauche vers la droite. Le DR42 passera juste sur l’avant et légèrement dessous l’Aquila. Le pilote de l’Aquila perdra la vue du DR42 qui passe sous lui, pour le voir réapparaître derrière son aile droite en éloignement.
Le pilote du DR42 s’aperçoit de son erreur et le contrôleur lui demande de faire demi-tour et de se reporter en vent arrière pour un tour de piste main gauche. Le pilote du DR42 fera son toucher et repartira sur Brest.
Le pilote de l’Aquila ne sait pas évaluer précisément la distance de croisement, mais il a réussi à distinguer très clairement l’immatriculation du DR42.

Le pilote du DR42 n’a vu l’Aquila qu’au moment du croisement. Il n’y a eu aucune action d’évitement de la part des deux avions
Le pilote du DR42 n’a pas suffisamment préparé son vol. L’étude de la météo et particulièrement du vent n’a pas été approfondie. La connaissance de la météo qu’avait le pilote se résumait au message de l’ATIS, et au fait qu’il avait décollé en piste 07 à Brest, donc avec un vent d’EST. Il n’avait pas la notion du vent sur son parcours de navigation par manque d’étude des cartes WINTEM. Le pilote n’a fait aucune préparation sur son intégration à Quimper avec un vent d’EST. Le pilote prétexte qu’il avait pris sa carte VAC à l’envers….. Autre facteur très aggravant, le pilote est parti en vol sans lunettes alors qu’il a cette obligation médicale. Il aurait dû avoir deux paires de lunettes à bord de l’avion, dont une sur le nez.
Le pilote a fait l’essentiel de sa formation et passé son brevet à Quimper. C’est un terrain où les vents dominant étant à l’ouest, les gens sont habitués durant leur formation à effectuer des tours de piste en 28. On peut donc supposer que devant un évident manque de préparation du vol, un gros manque de concentration et d’analyse sur l’écoute de la clairance du contrôleur, un stress par une mauvaise vision, le pilote s’est raccroché à un pilotage réflexe et des automatismes, se retrouvant sur son terrain de formation. Il s’est donc automatiquement reporté pour une présentation en piste 28.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Non défini
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo :
Environnement : Contrôlé (Classe A, B, C, D, E)
Phase de l'évènement : En approche
Type de vol : Autres
Type d'évènement : Autre type de problème
Type d’aéronef : DR 400/120
Equipement : Non défini

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


C'est un problème comportemental, un manque de concentration et de conscience de la situation.

Actions correctives : Obligation de voler uniquement avec instructeur jusqu'à nouvelle évaluation.

Actions préventives :