Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration CHWM0HF58W

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 03/05/2017
Dernière modification : 09/06/2017
Date de clôture : 18/05/2017

Descriptif de l'évènement


09h28 TU à 10h29 TU, DR400-120. Deux personnes à bord.
Itinéraire prévu : Aix les Milles – AE – La Ciotat – WT – SR – SC – Suivi de la côte dans la baie de Marseille – S – SA – Verticale Provence tour – NB – AW – Aix les Milles.
1. Météo.
TEMSI

WINTEM
METAR
LFML 310900Z AUTO 09004KT 9999 BKN046 OVC120 13/09 Q1019 NOSIG=
TAF
LFML 310800Z 3109/0115 08010KT 9999 SCT030 BKN070 BKN120 BECMG 3111/3113
14010KT TEMPO 3113/0101 -RA TX15/0113Z TN10/0103Z=
2. NOTAM
Pas de NOTAM significatif pour le vol prévu
3. Rapport
Au départ d’Aix, le ciel est couvert avec des nuages à 5000ft environ. La piste en service est la 14 et le vent du sud (environ 5kt).
Nous sortons par AE, puis montons à 3500 ft avec toujours le même plafond d'environ 5000ft. Nous nous dirigeons vers Trets puis nous prenons la direction de WT en suivant l’autoroute A52.
Au niveau d’Aubagne, nous rencontrons quelques nuages bas et nous passons au-dessus mais nous voyons le sol. Nous quittons 3500ft pour rejoindre l'altitude de transit des calanques soit 1650ft. Après avoir passé WT, nous nous dirigeons vers SR. Les nuages sont de plus en plus bas mais nous voyons toujours la mer.
Préoccupé par ma hauteur de transit de 1650 ft, j’évite les nuages proches mais, après SR, je passe involontairement en IMC. Je n’ai plus que les instruments de bord et le GPS pour me diriger. Je décide de rejoindre SC avec le GPS mais ce point est trop près et les indications du GPS ne me permettent pas d’avoir un cap cohérent.
Je réalise que j'ai fait un demi-tour sans m'en rendre compte. Pendant ces manœuvres, je me suis employé à garder mon altitude de 1650 ft , mais visiblement j’ai du mal à rejoindre SC.
J’appelle le contrôle (Provence Tour) pour l’informer que je suis dans un nuage, sans visibilité, et je demande si je peux monter à 4000 ft et si ils savent si c’est dégagé. Il m’informe que là où je suis, ils ne savent pas mais qu’à Marignane, c’est bien dégagé à 4000 ft.
Il me demande si je veux faire demi-tour, mais avant de descendre à WT, j’avais vu le ciel dégagé vers l’étang de Berre. Je demande donc un cap pour rejoindre S, il me donne le cap 350 et je commence ma montée. Le contrôle reste en communication radio permanente et me demande si je suis revenu en condition VFR. Je sors des nuages et suis on top à 4000ft.
J’informe alors le contrôle que je suis sorti des nuages (je suis resté en IMC environ 5 à 6 minutes) et je continue ma route avec le GPS. Je passe S toujours au-dessus des nuages et rejoins SA toujours à 4000ft où je commence à voir Marignane.
Je survole l'aéroport de Marignane à 4000ft pour me diriger vers NB, le contrôle me demande de faire une directe vers AW. Je prends alors l’ATIS d'Aix, toujours en 14, je descends pour rejoindre les 1500ft de AW, je quitte Provence et passe avec AIX.
La tour me demande de rejoindre une longue finale pour laisser le temps à un avion devant moi de se poser. En finale, je suis trop haut et proche du précédent. Le contrôle me dit de poursuivre, je réduis, mais je décide de faire une remise de gaz pour me poser en toute sécurité. Je fais alors un tour de piste et je me pose sans encombre.

Lors de mon passage en IMC, involontaire et que je n'ai pas vu venir, et après avoir consulté mon GPS, je croyais avoir fait un demi tour. Quand je regarde ma trace, je vois que j’ai fait un huit et un 360° !
L’exercice en VSV fait quelques jours auparavant avec mon instructeur m'a bien servi.
Le GPS a été d’un grand secours, mais si on prend un point trop près (SC) au lieu de S, on n’a pas le temps d’apprécier le cap.
Pour l’inclinaison, je me suis dit de ne pas dépasser 45° mais je sais maintenant que j'aurais dû ne pas dépasser le taux 1, ce qui correspond à environ 17° !
Le contrôle m’a été d’un grand secours. Il m'a gardé sur la fréquence tant que la situation n’était pas revenue à la normale.
Dans un nuage, il faut vraiment suivre ses instruments de bord et oublier les sensations qui sont complètement fausses.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo :
Environnement : Contrôlé (Classe A, B, C, D, E)
Phase de l'évènement : En route
Type de vol : Autres
Type d'évènement : Autre type de problème
Type d’aéronef : DR 400/120
Equipement : Instrumentation mixte (aiguille + GPS par exemple)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Poursuivre la formation VSV

Actions correctives :
Avertissement du pilote : préparation du vol et vol en conditions IMC pas de virage à 45°
Actions préventives :


Le pilote de ce récit a énormément de chance, car la durée moyenne avant perte de contrôle lors d'une entrée involontaire en IMC se situe aux alentours de 2 min. Il est d'autant plus chanceux que dans de telles conditions, l'inclinaison maxi qu'il s'était fixée dépasse même de beaucoup l'inclinaison maxi utilisée par les pilotes détenteurs de l'IR en IMC. À ce titre, l'événement en question relève davantage de l'incident grave que du simple incident.