Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration C79WNR4L2T

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 28/05/2017
Dernière modification : 30/05/2017
Date de clôture : 29/05/2017

Descriptif de l'évènement

Après le départ de LFBZ en navigation solo et avant d'avoir quitté le CTR BTZ et contacté à SIV BTZ, la radio a perdu l’émission (au-dessus BG 1500ft), mais avec la réception qui marche. J'ai choisi 7600 au transpondeur et envoyé des SMS avec mon instructeur, car le contact téléphonique était difficile à cause de bruit moteur.
Grace à la communication entre mon instructeur et le CTR, j'ai été autorisé à m’intégrer au circuit et atterrir.
J'avais essayé de brancher les prises casque à droite / de changer le casque et d'utiliser l'alternat droit, je n'arrivais pas à joindre le contrôleur.
Par contre après l'atterrissage, nous avons vérifié la radio et vu que l'alternat gauche était tombé en panne et celui droit marchait.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Matériel
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo :
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : En route
Type de vol : Solo supervisé (laché, nav solo, ...)
Type d'évènement : Autre type de problème
Type d’aéronef : DR 400/120
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Le pilote a suivi la procédure telle que définie en accord avec le contrôle de LFBZ mais sous l'effet du stress n'a pas réussi à émettre depuis l'alternat droit

Actions correctives : Remplacement de l'alternat

Actions préventives : Les instructeurs doivent effectuer un bon briefing sur la conduite à tenir en cas de panne radio lors des vols en TDP ou en navigation à leurs élèves car BIQ est un terrain où la radio est obligatoire et leur expliquer les différentes alternatives parmi lesquelles ils auront à choisir leur plan d'action si une panne radio survient.
De mon côté, je ferai une piqûre de rappel à tous les pilotes du club lors de ma prochaine lettre mensuelle.


Les pannes des équipements de radiocommunication de bord ayant quasi systématiquement pour origine une défaillance d'un des organes de la chaîne émission/réception, nombre d'aéro-clubs équipent leurs aéronefs d'un casque ET d'un micro à main de secours à des fins de redondance. La formation à l'utilisation de ce micro à main permet ainsi au pilote de s'affranchir aisément des pannes liées à un dysfonctionnement du micro du casque ou de l'alternat.