Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration GSH8QZ2EO2

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 02/12/2017
Dernière modification : 02/12/2017
Date de clôture : 02/12/2017

Descriptif de l'évènement

Après la mise en route pour un vol à destination de Quiberon, je sélectionne les fréquences de Lorient sur la VHF2. Sur la VHF1 j’affiche Nantes Info et la fréquence de Quiberon
Lors du transit vers Quiberon à 1500 ft je reste en contact avec Lorient jusqu’en sortie de zone. N'étant plus très loin de Quiberon je passe directement sur 119,600 travers Carnac, fréquence affichée sur la VHF1 dont je ne me suis pas encore servie. Je n'entends aucun trafic sur la fréquence. Je m'annonce passant Carnac puis à 3,2, 1 minute avant la verticale. J'informe mon passager en place droite qu'il est toujours important de bien regarder le ciel dans ce genre de présentation, on ne sait jamais ! Toujours aucun trafic sur la fréquence. J'effectue une intégration standard pour la piste 29, le vent étant faible secteur NW et voulant éviter la finale sur la ville.
En milieu de vent arrière 29 j’aperçois un appareil en route inverse légèrement plus haut. Le croisement se fait en toute sécurité. N'entendant rien sur la fréquence je ne pense pas immédiatement qu'il s'agit d'un appareil à destination de Quiberon. Je m'annonce à toutes les positions du circuit. En courte finale 29 j’entends « QT en finale 11 à Quiberon ». Effectivement j’aperçois un appareil assez loin qui se présente sur le QFU opposé. J'insiste à la radio sur ma position et décide de poursuivre I'atterrissage car je suis bien plus près de la piste que lui. Je pense qu'une fois que je serai posé je serai visible sur la piste et que l'appareil effectuera une remise de gaz.
Je préfère cette solution à une remise de gaz effectuée au moment où l'autre appareil en ferait une aussi, ce qui aboutirait peut-être à un croisement en vol hasardeux. Je dégage rapidement la piste au moment ou l'appareil franchit le seuil de la piste 11 et remet les gaz, manoeuvre que j’ai suggérée à la radio avant de dégager. Si l’appareil s'était posé il n'y aurait pas eu d'abordage, je venais de dégager la piste, mais tout ça n'aurait pas été très conventionnel.
Quelques instants plus tard le pilote de l'autre appareil vient à ma rencontre sur le parking et nous parlons de nos présentations à contre QFU. Il s'avère qu'il n'a jamais entendu mes messages. Il me propose de faire un essai radio avec sa VHF portable et là je constate que je reçois mais n'émets pas sur la VHF1. Le contact est en revanche excellent sur la VHF2, que j’utiliserai donc uniquement pour le retour.
Une panne d'émission sur la VFH utilisée dans le circuit de piste est à I'origine de l'événement. Facteurs contributifs, cette anomalie n'a pas été détectée en vol par l'observation du témoin de transmission sur la VHF.
La VHF1 n'avait pas été utilisée auparavant, ce qui aurait pu faire détecter plus tôt l'anomalie.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Matériel
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo :
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : En approche
Type de vol : Navigation
Type d'évènement : Risque d'abordage
Type d’aéronef : DR 400/140
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Titre : Risque d’abordage sur un terrain non contrôlé - panne émission radio
Synthèse : l’événement est la conjonction des conditions relatives à l’arrivée sur un terrain non contrôlé et l’absence d’émission radio permettant d’indiquer la position de l’aéronef.

Actions correctives : En l’absence des informations radios, la surveillance visuelle extérieure a été primordiale pour éviter l’abordage en vol et au sol.

Actions préventives : la présence et l’usage des deux postes VHF à bord de l’aéronef imposent un contrôle de leur bon fonctionnement avant départ en vol. Sur un terrain non contrôlé, s’assurer du bon affichage de la fréquence « Auto-Info » dédiée. L’absence de trafic radio ne signifie pas qu’il n’y a aucun aéronef en arrivée ou dans le circuit. Le contrôle visuel extérieur est indispensable en VFR et en procédure d’arrivée sur un terrain non contrôlé.
Après l’événement et la vérification technique de la radio, l’utilisation de l’avion et l’usage de la VHF1 (8.33) a montré des fonctionnements aléatoires. Redoubler de contrôles et d’usages de ce poste à chaque vol.