Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration EO9MGWOFAU

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 19/01/2018
Dernière modification : 22/01/2018
Date de clôture : 22/01/2018

Descriptif de l'évènement

Au retour d'un vol de délivrance PPL, à bord duquel je suis FE, après environ deux heures de navigations et d'exercices, l'élève-candidat prend l'ATIS de Toulouse Lasbordes, lequel annonce " Terrain fermé pour durée indéterminée cause accident sur la plate-forme". ( Il est presque midi locales ).
Cette situation inattendue constitue un très bon exercice supplémentaire pour l'élève. Après une petite concertation, nous déroutons sur Muret ( LFBR), ce qui amène la traversée de la CTR D de Toulouse Blagnac.
Atterrissage à Muret , où nous restons plus de deux heures .
Lasbordes réouvre un peu avant 15h00, ce qui nous permet de rentrer.
Cette anecdote heureusement vécue par CAVOK, avec plus de trois heures d'essence à bord, et très loin de la nuit aéronautique, doit nous faire réfléchir sur la possibilité de fermeture soudaine d'un aérodrome, surtout lorsqu'on considère les nouveaux minimas de carburant réglementairement admis en VFR.
Y compris lorsque l'on envoie un élève en tour de piste en solo par beau temps, cette expérience incite à prévoir un plan B, c'est à dire un déroutement possible vers un terrain extérieur.
Ce qui implique que l'élève sait déjà aller sur un autre terrain, et que même en tour de piste, il a beaucoup plus de carburant que les minis réglementaires...

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Environnement
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo :
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : En approche
Type de vol : Instruction double commande
Type d'évènement : Autre type de problème
Type d’aéronef : DR 400/180
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Le déroutement est dû à la fermeture du terrain de destination.

Pour rappel le règlement européen applicable :
NCO.OP.135 Préparation du vol
Avant d'entamer un vol, le pilote commandant de bord dispose de toutes les informations météorologiques disponibles concernant le vol prévu. La préparation d'un vol, qui n'est pas effectué dans le voisinage du lieu de départ et pour chaque vol en IFR, comprend:
1) une étude des bulletins et prévisions météorologiques disponibles; et
2) la préparation d'un plan d'action de repli pour parer à toute éventualité si le vol ne peut pas être effectué comme prévu, en raison des conditions météorologiques.

L’aérodrome de déroutement réponds "au plan d'action de repli". Il doit aussi être considéré lors d'un vol local même si cela n'est pas exigé par la réglementation.

En plus de l'aspect réglementaire le pilote doit aussi évaluer ses propres compétences :
- déroutement par mauvaise météo (visibilité et plafond);
- déroutement proche du couché de soleil et qualification vol de nuit;
- stress induit par la situation de déroutement;
- capacité ATC réduite lors de la fermeture d'un terrain.
Tout cela est à prendre en compte lors de la sélection d'un terrain de déroutement et de l'emport du carburant.
De même l'instructeur souhaitant lâcher un élève en solo doit s'assurer que son élève est capable d'atteindre et de se poser sur le terrain de déroutement choisi pendant le briefing, y compris lors d'un vol local et de tour de piste.

Actions correctives : Retour au terrain de destination après ré-ouverture de celui-ci.

Actions préventives : Aucune, les mesures en place ont permis le déroutement en toute sécurité.