Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration CHXL7B3755

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 09/02/2018
Dernière modification : 10/02/2018
Date de clôture : 10/02/2018

Descriptif de l'évènement

Voici un retour d'expérience sur une TEMSI erronée et ses conséquences

Vol d'instruction en DR 400 LFMA - LFMV - LFNH – survol St Christol et retour LFMA en radio nav au dessus de la couche nuageuse. (voir trajet reportée sur la TEMSI)

La situation générale pour l'après-midi est une zone à faible gradient de pression sans front à proximité.

La météo prévoit :
- du ciel dégagé au nord d'Aix-en-Provence, jusqu'au Mont Ventoux inclus, peut-être pas 100 % bleu, mais je m'attends à avoir du SCT et pouvoir trouver des trous dans la couche des Sc pour redescendre
- du ciel dégagé dans la vallée du Rhône avec un vent du Nord pour une quinzaine de kt
- des Sc en couches entre 2500 et 3500 ft au sud d'Aix avec la possibilité de BKN à partir de 2600 ft

L'analyse de la TEMSI disponible avant le départ (pour 12h TU si je me souviens bien) montre des nuages à Sud et à l'Est d'Aix, pas de nuages au Nord d'Aix, ni dans la vallée de la Durance, ni dans la vallée du Rhône.

Les METARs et TAFs disponibles sur le trajet ou proches ( LFML, LFMV, LFMO ) indiquent qu'il n' y aura pas d'aggravation avant la tombée de la nuit, et une baisse du vent dans la vallée du Rhône dans l'après-midi. De mémoire, CAVOK à LFMV et LFMO et SCT ou BKN à LFML, mais ce n'est pas directement notre route.

Même si nous avons étudié attentivement la météo sur le site Aeroweb avant le départ, nous n'avons pas imprimé les différents documents consultés ( cartes des fronts, TEMSI, WINTEM, OPMETS, images radar…(et donc c'est maintenant un peu difficile de commenter à posteriori !)

Comme une bonne partie de notre trajet se fait loin d'aérodromes munis d'Opmet, et que nous voyons bien visuellement qu'il y a un peu de nuages au Nord d'Aix qui ne sont pas prévus, et que la montagne Ste Victoire (alti 3300ft) est accrochée, nous consultons les images satellites (France Visible) . On y voit nettement :
- une zone de nuages denses au nord du Mont Ventoux
- un petit système dépressionnaire centré sur les îles d'Hyères, avec des nuages denses tout autour dont la limite s'arrête à peu près au niveau d'Aix en Provence.
- la succession d'images satellite montre un courant du Nord, avec quelques nuages épars qui arrive à s'échapper du Nord du Ventoux pour venir s'enrouler dans la dépression des îles d'Hyères.
- pas de nuages en vallée du Rhône.
Cela correspond à ce que nous voyons : du SCT au nord d'Aix et de plus en plus dense au Sud.

Nous décidons de partir avec comme trajet : montée pour exercice on top après Carpentras pour être au-dessus des nuages et du relief et faire de la radionav sur un trajet St Christol - Manosque – Aix.
La possibilité d'une couche plus dense que prévue est évoquée, et nous aurons assez de temps et d'essence pour retourner vers une descente sur la vallée du Rhône si c'était nécessaire, mais je suis confiant qu'on aura du SCT ou maxi 6 octas sur la vallée de la Durance …

Première partie du vol :

AIX – Avignon sous 4 octas; nous volons à 2500 ft et la base des nuages est nettement au-dessus de nous.
Avignon : un toucher et il fait grand bleu avec 16 kt de vent du Nord au sol.
Direct sur Carpentras où il fait également grand bleu mais où il n'y a aucun vent au sol.
Après Carpentras, cap à l'est, nous rencontrons les premiers stratocumulus dès que nous abordons le relief. Nous montons au-dessus à 5500 ft : la couche n'est pas très étendue, on voit nettement le mont Ventoux (alti 6300 ft ) qui émerge au-dessus de la couche et avant d'arriver à St Christol, il n'y a de nouveau plus de nuages. On voit que vers l'est, jusqu'à la vallée de la Durance inclus, il n'y a plus de nuages.

deuxième partie du vol :

A partir de St Christol, route 170 ° vers la zone Manosque Pertuis, puis interception du radial 227 ° vers MTG (MRM est hors service cet après-midi ).
Nous sommes montés à 6500 ft pour être nettement au-dessus du sommet des nuages estimé vers 5000 ou 5200 ft. En contact avec Marseille Info puis Provence Info. La couche est de plus en plus dense et quelques minutes après St Christol, quasiment soudée.
De St Christol à Aix en passant entre Manosque et Pertuis, la couche est toujours soudée.
On a néanmoins l'impression qu'il y aura des trous vers l'étang de Berre et que la vallée du Rhône reste dégagée.

Passé AT puis AN, on commence à apercevoir un changement de nébulosité vers l'Etang de Berre qui reflète le soleil. Provence nous indique que ça va être difficile de continuer vers le sud ou vers l'Ouest car il y a des trafics civils et militaires. Entre Velaux et St Cannat, il y a des petits trous dans la couche et nous passons ric rac entre deux nuages en exercice de descente spirale pour arriver sous la couche vers 3500 ft à proximité d'AN. La couche de Sc était dense 7/8 à 8/8 entre 3500 ft et 5000 ft.

On se pose quelques minutes plus tard à 16h00 locales à Aix. Je me dis que la météo a évolué différemment que prévu, ou que surtout peut-être j'ai mal interprété ....

Après le retour, je regarde la TEMSI ci-joint émise pour exactement l'heure où on a percé : la couche n'était absolument pas anticipée et il était prévu grand bleu sur toute la vallée de la Durance au sens large!!
Et en réalité, c'était BKN 7 ou 8 octas de Mallemort à St Auban !!!!

Il n'y a rien eu de dangereux dans le vol car on avait anticipé et on aurait toujours pu aller retrouver du bleu du côté de Cavaillon; mais quand même, aujourd'hui, la TEMSI s'est complètement plantée et je ne pensais pas qu'il pouvait y avoir une telle erreur...
La TEMSI précédente, consultée au départ, mais que je n'ai pas réussi à récupérer, indiquait globalement la même chose pour notre trajet….

Nota 1 : L'entrainement descente spirale et PSV permet d'être plus serein pour descendre dans un petit trou entre les nuages. Toutefois, compte-tenu que le trou était petit, et que donc la possibilité de passer dans le nuage quelques instants existait, j'ai adopté une inclinaison maxi de 30° de manière à ne pas risquer de me retrouver dans le nuage avec une inclinaison à 45°.

Nota 2 : Dans la perspective de passer sous la couche de manière sûre, je ne me suis pas posé la question de savoir si à un certain moment on n'était pas en dessous les minimas VMC en zone contrôlée. Bien sûr, on est passé en dessous : à une distance horizontale de moins de 100 m, et en verticale également proche des nuages juste avant et juste après. Pour ne pas être en infraction, il aurait fallu repartir hors zone contrôlée au Nord Est, mais il ne semblait pas y avoir de trous, ou aller jusqu'à Cavaillon en passant avec les militaires de Salon et en leur expliquant la solution, mais c'était plus compliqué que de profiter du petit trou qu'on voyait en dessous, d'autant qu'on n'avait pas de repères sol et qu'on savait la proximité du trafic de Provence....

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Environnement
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo :
Environnement : Autre
Phase de l'évènement : En route
Type de vol : Instruction double commande
Type d'évènement : Météo: Problème
Type d’aéronef : DR 400/120
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Etude des documents de prévisions météo avec attention et critique

Actions correctives : NIL

Actions préventives : REX en info club