Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration EP10A64ZKO

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 21/05/2018
Dernière modification : 21/05/2018
Date de clôture : 21/05/2018

Descriptif de l'évènement

En montée initiale piste 15, mon siège c'est subitement déplacé vers l'arrière entrainant une forte incidence de l'avion que j'ai immédiatement corrigée pour garder ma vitesse.
Connaissant les cas de déverrouillage de siège sur ce type d'appareil, ma réaction m'a permis de réagir très rapidement.
Pensant à un problème de déverrouillage malgré la vérification de l'ergot en position et du levier vers l'avant lors de la check-list avant démarrage, j'ai décidé de poursuivre le vol et de régler mon siège lorsque je serai en croisière.
Après plusieurs tentatives, je n'ai pas réussi à le régler et j'ai fini mon vol assis sur le rebord avant du siège.
A mon retour, j'ai signalé mon problème au pilote référent. Nous avons constaté que la fixation avant du siège était sortie de ses logements fixes.
L'avion a été arrêté. Le siège défectueux a été remplacé.
La cause probable de cet incident est, selon moi, la combinaison de 3 facteurs:
- Mon gabarit 1,84 m 115 kg
- Le fait que j'ai bien serré ma ceinture (pour éviter de me cogner la tête trop souvent par vent d'autan) amenant une contrainte supplémentaire aux fixations du siège
- Une bonne rafale au moment de l'événement


Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Matériel
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : Vent + rafales
Environnement : Contrôlé (Classe A, B, C, D, E)
Phase de l'évènement : Au décollage
Type de vol : Local
Type d'évènement : Autre type de problème
Type d’aéronef : DR 400/120
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Le pilote a effectué les vérifications de verrouillage des sièges avant selon la procédure décrite dans le Livret des procédures élaboré par l'aéroclub, où figurent des éléments additionnels [aux procédures normales et anormales du Manuel de vol] pertinents aux plans de la sécurité et des opérations, éléments qui pour la plupart relèvent des consignes opérationnelles et de sécurité internes au club ainsi que des bonnes pratiques issues du retour d’expérience.
La corpulence du pilote et les turbulences ont probablement induit des contraintes mécaniques hors normes et entraîné la rupture de la fixation du siège.
Averti du danger lié à un recul soudain des sièges avant, via les flashs sécurité des vols diffusés sur ce sujet par la commission sécurité du club et de la FFA, le pilote a pu gérer la situation.

Actions correctives :
réparation du siège par l'atelier

Actions préventives :
néant