Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration HK2MNTZRG3

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 19/12/2015
Dernière modification : 20/12/2015
Date de clôture : 20/12/2015

Descriptif de l'évènement

À l'issue de la reconnaissance à la verticale d'un AD non contrôlé et avant mise en descente pour rejoindre le début de la vent arrière, croisement à 90° et avec un différentiel d'altitude estimé à seulement 100 ft, d'un planeur en évolution en descente hors de la zone de perte d'altitude publiée. L'équipage avait été averti qu'un planeur était en évolution côté opposé au circuit avion mais il n'avait pas réussi à le détecter avant la reconnaissance. Le PowerFlarm dont est équipé l'avion n'a fourni aucun signal de détection du trafic conflictuel.
La reconnaissance à la verticale a accaparé aussi bien l'élève que le FI, qui ont focalisé leur attention vers le bas, en direction de l'AD.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Environnement
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo :
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : En approche
Type de vol : Instruction double commande
Type d'évènement : Risque d'abordage
Type d’aéronef : DR 400/120
Equipement : Instrumentation "Full Glass Cockpit"

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Lors des navigations en double commande en direction des AD multi activités, il est recommandé de répartir d'un commun accord les tâches entre l'élève et le FI. À l'élève la reconnaissance des installations et au FI la surveillance des trafics éventuels.

Actions rétroactives : les renseignements obtenus au sujet du planeur ont permis de mettre en évidence qu'il s'agissait d'un planeur privé non doté de bandes rétro réfléchissantes et non équipé d'un Flarm (la réglementation ne l'exige pas).

Actions proactives : Édition de fiches pédagogiques SV relatives aux trajectoires et attitude à adopter à l'arrivée à la verticale des AD sur lesquels des problèmes récurrents de conflits potentiels sont observés entre avions et planeurs. Décision de l'équipe pédagogique de n'envoyer les élèves en solo vers ces AD que le matin, période de la journée où le risque de conflit est plus faible.