Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration DX1FW3ESAK

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 30/10/2018
Dernière modification : 04/11/2018
Date de clôture : 04/11/2018

Descriptif de l'évènement

Le vendredi, j’ai décollé de l’aéroport avec le PA 28 de l’aéroclub à destination de Colmar avec escale à Joigny.
Après avoir quitté la fréquence de la tour, j’ai pris contact avec le SIV de Limoges à qui j’ai fait part de mon intention de faire route au niveau 095. Sans contradiction de la part de ce dernier, j’ai poursuivi ma montée jusqu’au niveau 065, moment où le SIV m’a demandé de descendre vers 3000 pieds, ce que j’ai fait, et de prendre contact avec le contrôle de Cognac, ce que j’ai aussi fait.
Le contrôle de Cognac m’a informé qu’il y avait eu conflit de trajectoire avec un drone et m’a demandé de le recontacter à un téléphone qu’il m’a communiqué.
N’ayant pu le rappeler pendant l’heure du déjeuner lors de mon escale à Joigny, j’ai tenté de le rejoindre dès mon arrivée à Colmar vers 16H mais il n’y a pas eu de réponse. J’ai néanmoins rappelé Cognac dès lundi matin et j’ai eu un Adjudant-Chef à qui j’ai exposé le déroulé que je viens de présenter et celui-ci m’a indiqué que les choses en resteraient probablement là.
Pour ma part, je retiens que, souhaitant voler en niveau au-dessus du plancher de la R49 A2, je n’aurais pas dû contacter le SIV de Limoges mais plutôt le contrôle aérien de la base de Cognac.
Je présente mes excuses aux services dont j’ai perturbé le fonctionnement.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : CAVOK
Environnement : Réglementé (Zone R)
Phase de l'évènement : En route
Type de vol : Navigation
Type d'évènement : Infraction RCA
Type d’aéronef : PA 28
Equipement : Instrumentation mixte (aiguille + GPS par exemple)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Cet événement est arrivé a un pilote confirmé (+1000hdv dont 56hdv en 2018) et habitué aux navigations aériennes longues distances.
Malgré tout, cet exemple nous montre bien que même un pilote pratiquant fréquemment le voyage peut être amené à commettre une erreur et perturber les évolutions des aéronefs en espace aérien militaire réglementé.
Un rappel des conditions de pénétration des zones R même en étant suivi par un SIV a été fait au pilote.
Cependant, cet événement mérite d'être partagé à l'ensemble de la communauté des pilotes d'aéro-clubs car il n'est malheureusement pas un cas isolé.

Actions correctives :
faire un audit du pilote

Actions préventives :
préparation d'un cours collectif (hors ATO) pour rappel sur les espaces aériens