Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration CG88UNV52P

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 05/12/2018
Dernière modification : 09/12/2018
Date de clôture : 09/12/2018

Descriptif de l'évènement

L'incident s est produit durant la prévol lors de la vérification du niveau d'huile.
L'avion revenait d'un vol et le bouchon d'huile, métallique, était très chaud et donc pas évident à manipuler. Je n'avais pas de gants.
En même temps, l'avion juste à côté effectue sa mise en route et je me retrouve en plein dans son souffle, ce dernier, très désagréable, rabat également sans arrêt la trappe d'huile !
Je me dépêche donc de vérifier l'huile pour me dégager de cette situation inconfortable.
L'instructeur ne vérifie pas la prévol car il s'agit d'un relâcher, il me fait confiance.
Vol sans problème.
Après le vol, mon instructeur me rappelle pour me dire que je n'avais pas refermer le bouchon d'huile !
Le bouchon très chaud, difficile a manipuler, associé au souffle de l'avion voisin m'ont poussé à expédier la partie vérification d'huile, pressé de sortir de cette situation inconfortable. Les conséquences auraient pues être graves si l'huile avait giclé en vol.
A l'avenir, j'essaierai de prévoir des gants pour manipuler un bouchon trop chaud, et surtout, si je me retrouve dans le même type de situation, je patienterai de façon à faire la prévol dans les meilleures conditions.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo :
Environnement : Contrôlé (Classe A, B, C, D, E)
Phase de l'évènement : Avant roulage
Type de vol : Instruction double commande
Type d'évènement : Non défini
Type d’aéronef : AQUILA-AT01
Equipement : Autre

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Le contrôle de l’huile sur l’Aquila motorisé Rotax n’est pas très aisé à réaliser. Il est nécessaire de maintenir la trappe de capot moteur ouverte, durant le brassage de l’hélice pour faire remonter l’huile dans la bâche à huile, jusqu’à entendre un bruit de glouglou lorsque le bouchon d’huile est enlevé. Cette trappe mal conçue a vite tendance à se refermer dès le moindre vent, compliquant l’écoute du glouglou de l’huile.
Le souffle de l’avion à proximité a donc bien compliqué le contrôle de l’huile. Le bouchon métallique de la bâche à huile peut effectivement être très chaud si le contrôle se fait juste après l’arrêt moteur du vol précédent.

Lorsque vous vous dirigez vers votre avion pour faire la visite pré-vol, prenez toujours un chiffon dans le hangar avant de partir. Celui-ci vous permettra d’ouvrir un bouchon d’huile très chaud sans vous brûler. Il vous permettra aussi d’essuyer la tirette de niveau d’huile et d’avoir un contrôle précis.
Si un élément extérieur vous rend difficile la pré-vol, faite une pause en attendant la disparition du problème. Par contre ne reprenez pas la pré-vol là où vous vous étiez arrêté, mais bien en amont. Dans le cas présent il aurait fallu refaire totalement le contrôle de la partie moteur.