Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration I05QHWSE5S

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 28/01/2019
Dernière modification : 02/02/2019
Date de clôture : 02/02/2019

Descriptif de l'évènement

Après avoir effectue la visite pré-vol, je m'installe à bord du PA28 avec mon passager, un ami élève pilote dans une école professionnelle à LFST.
Check-list avant mise en route effectuée, j'entame la procédure de mise en route.
La 1ère tentative de démarrage a échoué. La 2ème tentative après 1injection supplémentaire a également échoué. Je tente un 3ème démarrage après une nouvelle injection qui échoue, mais qui génère beaucoup de fumée du côté avant droit du capot moteur.
Je coupe tous les circuits et fais évacuer mon passager en le suivant immédiatement derrière par la seule porte disponible sur cet avion.
Je préviens la tour de contrôle pour demander l'intervention des pompiers de la plate-forme. Ils sont sur place rapidement et maitrisent le feu en un minimum de temps.
J'ai prévenu le RSGS ainsi que le Responsable du club de cet incident. Ce dernier a prévenu la maintenance de Colmar, chargée de l'entretien des avions, afin qu'ils se déplacent à LFST pour constater les dégâts.
La BGTA s'est rendu rapidement sur place
Mon expérience m'a aidé dans la partie coupure des contacts et évacuation de mon passager

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : CAVOK , vent calme
Environnement : Contrôlé (Classe A, B, C, D, E)
Phase de l'évènement : Avant roulage
Type de vol : Navigation
Type d'évènement : Fumées/Incendie
Type d’aéronef : PA28 ARCHER II
Equipement : Instrumentation mixte (aiguille + GPS par exemple)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


La procédure de démarrage s’est déroulée conformément à la check-list du club. Après la 2 eme tentative de démarrage avortée, il aurait peut-être été judicieux de procéder à un démarrage « moteur chaud »
Le feu moteur a dû être provoqué par l’excès de carburant injecté.
Il n’y a pas d’extincteur à bord du PA28, un extincteur est disponible dans le hangar derrière les portes d’accès

Actions correctives :
Le club achètera un extincteur de bord et le fera installer à bord malgré que çe n’est pas obligatoire pour l’avion de ce tonnage.

Actions préventives :
Un rappel par le RP sur les différentes mises en route (moteur froid, chaud, noyé, sur groupe) sera effectué au sein du club.
Dommage de ne pas avoir utilisé l’extincteur du hangar pour éteindre le feu dans l’attente de l’intervention des pompiers.
Un rappel par le RSGS sera fait sur la présence et la position de l’extincteur dans le hangar. Certes il n’est pas très visible, mais ça aurait été un plus de savoir qu’il existe et où !