Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration GO71SXRCUL

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 15/02/2019
Dernière modification : 17/02/2019
Date de clôture : 17/02/2019

Descriptif de l'évènement

Lors d'un tour de piste standard sur l'aéro-club où la visibilité et la météo étaient très favorables, un DR400 a failli me percuter lors de ma fin de vent arrière.
L'appareil s'étant annoncé fin de vent arrière 2 minutes plus tôt, je m'attendais à le suivre, mais il est finalement arrivé sur ma droite, droit sur moi. Je l'ai évité par un virage à gauche. L'avion vole ensuite en direction de la piste en s'annonçant étape de base, je lui demande donc par radio s'il me confirme sa position et me répond que oui alors que je suis moi-même en étape de base (suite de mon circuit). Puis l'avion fait quelques tours au dessus de la piste et s'annonce en finale. L'avion a donc fait son "propre" circuit d'aérodrome, en faisant totale abstraction des autres!
L'expérience m'a permis de comprendre qu'il faut toujours être prudent et faire attention. De plus, au sol j'ai pu en rediscuter avec le pilote qui s'en fichait totalement, qui a fait ses propres règles, ce qui est bien sûr le plus dangereux!

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : Non défini
Conditions météo :
Environnement : Non défini
Phase de l'évènement : Non défini
Type de vol : Non Défini
Type d'évènement : Procédures vol
Type d’aéronef : Autre
Equipement : Non défini

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Le respect des procédures radio est impératif. Cependant, le VFR reste la plupart du temps uniquement soumis à la règle du "voir et éviter". Il convient donc de toujours rechercher un trafic dans le circuit d'aérodrome et de faire confirmer leur position aux trafics qu'on n'arrive pas à voir.
RAPPEL :Lorsqu'un commandant de bord estime que la sécurité de son aéronef a pu être compromise par la proximité d'un autre aéronef, il
doit utiliser la procédure dite "AIRPROX" :

Actions correctives : Dans certains cas, les pilotes peuvent poser un airprox, surtout lorsqu'il semble que le pilote en cause ne prend pas la mesure de la situation. Bien évidemment, en fonction des moyens de restitutions disponibles, cela ne débouchera peut-être pas sur des éléments concrets. La simple prise en compte de la dangerosité de la situation par le pilote à l'origine de l'événement peut déjà être considéré comme une grande avancée.

Actions préventives : Rappeler aux pilotes l'importance de chercher et trouver les autres trafics dans la zone d'aérodrome.