Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration DWX90YIMNS

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 19/03/2016
Dernière modification : 25/03/2016
Date de clôture : 25/03/2016

Descriptif de l'évènement

De retour d'une nav, le moteur cafouille en début de vent arrière, lors de l'intégration du circuit pour une finale 10, vent du 030/10kts.
Je surveillais le niveau de carburant depuis le décollage de l'escale précédente, où je n'avais pas pu faire un complément de plein. J'ai tout de suite pensé à une panne carburant.
J'ai repris les commandes à l'élève pour exécuter un atterrissage d'urgence sur la piste que j'ai prise au QFU28.
Le carburant emporté était cohérent avec la nav: 5 litres pour le roulage 16 litres délestage aller (vent arrière non pris en compte), 5 litres procédure arrivée, réserve finale sur branche retour. Retour 5 litres roulage, 16 litres délestage, 10kts de vent de face soit 2 litres de surconso, 5 litres procédure arrivée, 20 min sécu = 7 litres. Total nécessaire 61 litres.
Carburant estimé dans l'avion 70 litres (3h30 depuis le plein, soit 144 litres - 73 litres = 71 litres, arrondi à 70 litres.
Remarque: tentative de faire du carburant à Bergerac, par sécurité. Mais la carte TOTAL n'a pas voulu fonctionner.
J'ai estimé le carburant restant entre 30 et 40 litres, avec une jauge en bois, non graduée. Mais la zone d'avitaillement en pente de l'aérodrome d'escale ne permettait pas une grande précision.
J'ai estimé que le vol retour était possible.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : cavok sur le terrain
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : En approche finale
Type de vol : Instruction double commande
Type d'évènement : Essence: Panne
Type d’aéronef : C 150
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


- confusion du carburant disponible dans les 2 types de Cessna biplace utilisés à l'Aéroclub.
- la marge de sécurité au départ de l'escale était insuffisante.
- une escale pour ravitaillement un terrain de déroutement proche de la route retour aurait du être prévue. Eventuellement, une demande auprès de l'aéroclub local, avant le départ aurait pu être envisagée.
- la sous estimation du carburant restant à l'escale n'aurait pas dû suffire à l'instructeur avant le décollage.

Actions rétroactives :
- carte TOTAL remplacée par TOTAL. Bon fonctionnement à vérifier.

Actions proactives :
-établir un contrôle de la consommation horaire de ce moteur , mettre à jour la check-list si besoin.
-lors d'un prochain passage en mécanique, demander un contrôle de la quantité de carburant possible dans les réservoirs.
-constituer des jauges pour chaque appareil avec graduations en heure (suggestion).