Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration HP6GQE02US

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 23/05/2019
Dernière modification : 26/05/2019
Date de clôture : 26/05/2019

Descriptif de l'évènement

En vol local sur le bassin d'Arcachon à 2500ft je suis en écoute d'Aquitaine info mais pas en contact radio. Nous décidons avec mon passager de réaliser des prises d'assiette de 10° pour mesurer le facteur de charge à l'aide d'une application mobile. Je ne vois aucun traffic devant et ne procède pas à une vérification plus poussée avant de commencer les manoeuvres.
À la fin de la deuxième manoeuvre j'aperçois un SR22 me dépasser à environ 300ft au dessus.
Nous arrêtons les montées. Je contacte Aquitaine Info et informe avoir visuel d'un traffic proche de nous.
Suite à l'évènement, il apparait qu'avant de réaliser ces manoeuvres inhabituelles, j'aurais dû contacter Aquitaine Info et donner mes intentions. La séparation de traffic aurait sûrement été plus efficace.
Même si le traffic venant de derrière n'était pas visible, la vérification visuelle aurait dû être faite consciemment et de manière plus poussée.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : CAVOK
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : En évolution
Type de vol : Local
Type d'évènement : Risque d'abordage
Type d’aéronef : DR 400/160
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Le fait d'avoir été en contact avec le SIV Aquitaine aurait pu être une bonne chose car l'information de l'avion conflictuel aurait peut-être été donnée par le contrôleur. Peut-être, car il est très fréquent quand le trafic est trop important sur la Bassin d'Arcachon que le SIV ne puisse plus fournir les infos de trafic à cause de la surcharge.
Réglementairement c'est le SR22 qui arrivait par derrière qui devait assurer l’anti-collision, il a peut-être été surpris par la prise d'assiette rapide, même si un DR400 ne monte pas très longtemps avec une forte assiette... ou il ne l'a pas vu.
Faire un 360 pour vérifier la présence de trafic conflictuels aurait été une bonne chose, c'est ce qui doit être fait avant de faire des évolutions du type décrochage ou variations rapides d'attitude avion.
Un excellent facteur de réduction de risque aurait été de ne pas faire cette manœuvre au-dessus d'un endroit "touristique" du Bassin d'Arcachon. En effet: il vaut mieux s'éloigner du banc d'Arguin, de la Dune du Pyla ou de l'Ile aux Oiseaux qui sont des endroits très survolés pour faire des évolutions avec un avion

Actions correctives :

Actions préventives :

Diffusion de cet évènement aux membres du club