Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration CXMJH8TQ9O

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 24/05/2019
Dernière modification : 26/05/2019
Date de clôture : 26/05/2019

Descriptif de l'évènement

Instruction sur D400, l’avion sort d’une maintenance, lourde ( réfection complète du fuselage).
L’instructeur doit intervenir plusieurs fois au cours de 2 séances d’instruction avec des pilotes confirmés pour éviter des sorties de piste.
L’évènement est constaté tant au décollage qu’à l’atterrissage et en l’absence de vent traversier.
L’amortisseur avant de l’avion a été trop gonflé au cours des opérations de maintenance ce qui exacerbe un problème bien connu sur DR 400.
Le verrouillage de la roulette de nez intervient trop tôt au décollage, et le déverrouillage se produit trop tard à l’atterrissage. Cela entraîne une perte momentanée de la dirigibilité pouvant entraîner une sortie de piste.
L’avion est retourné en maintenance pour dégonflage de l’amortisseur.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Matériel
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : Cavok 300°/15
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : En tour de piste
Type de vol : Instruction double commande
Type d'évènement : Roulette de nez
Type d’aéronef : DR 300
Equipement : Instrumentation mixte (aiguille + GPS par exemple)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Lorsque l’avion est au sol le poids du moteur comprime l’amortisseur avant et empêche le verrouillage de la roulette de nez. Celle ci est alors conjuguée avec les palonniers, ce qui permet la conduite de l’avion au sol.
En vol l’amortisseur avant est complètement détendu et la roulette est verrouillée, une action sur les palonniers est sans effet sur la roulette.

La transition entre les phases verrouillage/déverrouillage peut poser des problèmes de contrôle latéral de l’avion.

Au décollage :
Une action prématurée du manche vers l’arrière (déjaugeage) risque de provoquer un verrouillage alors que le pilote a encore besoin de la roulette.

A l’atterrissage:
Le maintien prolongé du manche secteur arrière va empêcher le déverrouillage de la roulette.
Le cas de l’atterrissage est particulièrement critique car la gouverne de direction n’est plus soufflée par l’hélice (moteur ralenti) et faiblement alimentée par le vent relatif (vitesse décroissante).
La faible efficacité de la gouverne ne permet plus alors de lutter contre une roulette verrouillée.
La sortie de piste est garantie !

Conclusion:
Sur les DR300/400,
- Au décollage, pas d’ action prématurée du manche vers l’arrière.
- A l’atterrissage, rendre la main dès que le train principal est posé. Si le train avant reste bloqué, effectuer une action à cabrer pour déjauger le train avant suivie d'une action manche avant pour comprimer la jambe de train et rendre l'avion dirigeable aux pieds.

Actions correctives : retour de l'avion à l'atelier.

Actions préventives : mail d'information immédiat à l'ensemble des membres du club.