Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration H4MQF1CBB3

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 28/05/2019
Dernière modification : 02/06/2019
Date de clôture : 02/06/2019

Descriptif de l'évènement

Après un vol local, 2 passagers à bord, nous sommes de retour.
Conscient de l'activité de largage de parachutistes en cours sur zone, je reste vigilant et écoute avec attention la radio. Je décide de retarder mon arrivée et évite la verticale terrain. Je contourne la piste par l’Ouest pour une arrivée directe en début de vent arrière 30.
Une fois toutes les voiles déployées je procède à mon intégration en vent arrière, main droite. Pas d'écho de l'avion largueur.

Lors de mon annonce radio du passage en étape de base, le Cessna C208 (avion des Paras) se déclare également en base. Je réitère mon annonce radio et il me demande de préciser mes coordonnées GPS. En l'absence de GPS, je précise le début de mon dernier virage 30.
Le sachant dans le circuit, je demande à ma compagne en place arrière de jeter un coup d’œil à l’arrière pour le localiser. Trop tard, je me retrouve face à lui, au même niveau, lui-même en dernier virage mais circuit main gauche (contraire à la procédure des cartes VAC).
J'ai stoppé immédiatement mon dernier virage et fait un 360° par la gauche pour me repositionner, m'éloigner de lui et éviter une collision possible.
De son côté il a poursuivi sa procédure d’atterrissage, me remerciant de l'avoir laissé passer devant. Mais avais-je un autre choix ?

De nouveau aligné sur l'axe de piste et le CESSNA en vue, j’ai repris mon approche et me suis posé sans le moindre problème.
La lecture assidue des REX, et autres parutions sur la sécurité des vols associée à mes vols de contrôles avec notre Chef Pilote m’ont permis de vivre cet évènement le plus sereinement possible sans questions parasites. Je m’impose bon nombre de tours de piste pour garder la main sur les phases de décollage et d’atterrissage, beaucoup de gestes deviennent des réflexes. Mon esprit est donc libre pour réagir rapidement à des évènements improbables.

Avant mon alignement, j’ai exprimé à voix haute dans le cockpit les deux dangers du jour : les parachutistes et les oiseaux en formation aux abords de la piste. Procédure intégrée récemment avec notre Chef Pilote.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Environnement
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : CAVOK
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : En approche finale
Type de vol : Local
Type d'évènement : Risque d'abordage
Type d’aéronef : DR 400/160
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Très bonne réaction et gestion de l'évènement par le pilote du DR400. Sa manoeuvre de retardement évite la collision.

Actions correctives : Le largueur parachutistes DOIT suivre les procédures d'intégration et de tour de piste en vigueur, surtout lorsque le terrain est en auto-information.

Actions préventives :