Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration EP2X8JT4M5

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 21/06/2019
Dernière modification : 22/06/2019
Date de clôture : 22/06/2019

Descriptif de l'évènement

Je termine le briefing de mon élève quand un pilote, qui rentre d'un vol local avec une passagère, explique à la cantonade avoir été averti par TWR que sa radio émettait en permanence et que le bruit dans les casques était "insupportable".
Je l'écoute et il me déclare que malgré tous ses efforts et après "avoir touché tous les boutons", il n'a pas pu résoudre le problème.
Pendant que je reviens vers mon élève, je vois le pilote écrire à la craie sur le Tableau d'état de la flotte une observation sur cette anomalie, conformément à ce qu'exige le Règlement intérieur du club pour attirer l'attention de l'atelier et des pilotes suivants.
C'est l'avant veille d'un week-end durant lequel de nombreux vols sont prévus sur cet avion : je prend l'initiative de vérifier le fonctionnement de l'installation radio après le départ du pilote ci-dessus et ne constate pas d'anomalie. J'en fait part au RPO (Responsable Pédagogique et des Opérations) qui m'indique avoir entendu "parler" la passagère (il était en vol pendant l'événement) ce qui lui laissait supposer qu'elle appuyait par mégarde sur le bouton d'alternat du manche place droite !
Après cette vérification et cette indication, j'efface l'observation écrite au tableau et consulte le carnet de route : aucune mention de l'anomalie n'est inscrite dans la colonne ad hoc.
L'avion sera utilisé trois fois durant la journée du vendredi et en matinée du samedi sans qu'aucun problème radio ne soit rapporté ni par TWR ni par les commandants de bord.
Le samedi en milieu d'après-midi j'effectue un vol d'instruction avec cet avion pour une prorogation SEP quand tout à coup alors que nous venons de sortir du circuit et de "quitter" TWR mais sans avoir encore basculé sur la fréquence SIV, un fort grésillement très inhabituel se fait entendre.
L'élève est aux commandes et porte sa vigilance sur l'environnement extérieur pendant que je fais une recherche de panne méthodique mais sans succès dans un premier temps. Évoluant en espace G, je prend mon temps : furtivement et à plusieurs reprises le symbole Tx apparaît sur l'écran de la radio, ce qui m'oriente a priori vers un problème d'alternat. Je presse le bouton d'alternat sur le manche de mon côté (place droite) sans constater de changement sur ce "nouveau" symptôme ni sur le fort grésillement initial toujours présent ! En pressant le bouton du manche place gauche le fort grésillement disparait complètement ainsi que l'apparition furtive du symbole Tx. L'équipement radio semble fonctionner de nouveau normalement et nous poursuivons le vol d'instruction jusqu'à son terme sans autre anomalie.
Après avoir dégagé la piste et demandé le roulage, TWR nous informe avoir détecté pendant la première partie de notre vol une émission "permanente" probablement en provenance de notre radio. Nous accusons réception en indiquant qu'effectivement nous avons été confrontés à un problème radio mais "finalement résolu" et que cette anomalie et ses circonstances seraient signalées à notre atelier. Après clôture du vol, je renseigne le carnet de route et y mentionne brièvement l'anomalie constatée en vol.
J'inscris l'anomalie sur le Tableau d'état de la flotte et rédige et insère dans le carnet de route un petit rapport manuscrit à l'adresse d'une part des utilisateurs de l'avion pour la journée du dimanche et d'autre part du mécanicien qui à l'heure de notre retour de vol a quitté son service.
Aucune anomalie n'est rapportée par les pilotes ayant utilisé l'avion sur toute la journée du dimanche.
Le mécanicien lira ce rapport le lundi matin à la reprise de son service. Après investigations il constatera que les deux picots du bouton d'alternat du manche place gauche sont très rapprochés et avance l'hypothèse que les soudures des fils devaient entrer en contact de temps en temps ! Il corrige ce défaut et m'en fait part.
Confiant dans la réparation effectuée, je reprend l'avion ce même jour pour un vol d'instruction en tour de piste avec exercices d'encadrement. Pendant le roulage jusqu'au point d'attente je perçois une seule fois un très bref grésillement identique à celui constaté lors de mon vol précédent. Ceci me met en alerte !
Nous effectuons les essais et vérifications d'usage avant l'envol et communiquons avec TWR sans difficulté.
En débutant le premier virage vers le point de sortie de la circulation d'aérodrome, nous sommes en montée normale lorsque le fort grésillement réapparaît mais cette fois-ci avec le symbole Tx s'affichant de façon continue, indiquant un émission permanente de notre radio. J'affiche immédiatement 7600 au transpondeur et coupe la radio pour ne pas perturber les échanges sur la fréquence TWR.
Il y a peu d'avions en contact avec TWR. Comme le prévoit la procédure en cas de Panne Radio en Vol à LFCL, je poursuis le vol selon la dernière clairance reçue (autorisé à rejoindre la verticale pour l'exercice d'encadrement) mais prend l'initiative de ne pas monter au delà de l'altitude publiée du circuit et de rester sur les trajectoires publiées jusqu'à l'atterrissage.
Atteignant le début de la branche Vent arrière, en me préparant à couper la radio si l'anomalie réapparaissait, je la remet sur ON pour tenter de l'utiliser à nouveau et appeler TWR, ce à quoi je parviens. Je rend compte brièvement du problème et indique mon intention d'atterrir compte-tenu de la situation. TWR me demande de repasser le transpondeur sur 7000 et de rappeler en finale.
Le vol se termine sans autre difficulté et je parque l'avion devant l'atelier.
Le mécanicien trouvera deux fils à nu dans le câble reliant le bouton d'alternat du manche de droite au boîtier de connexion avec la radio !
Depuis cette deuxième réparation, différente de la première, la radio de l'avion rend nominalement le service attendu !
Mon expérience et ma connaissance de l'avion et plus particulièrement du fonctionnement de l'installation radio, le fait d'avoir été informé du problème rencontré par autre pilote et d'y avoir été moi-même confronté une première fois ainsi que le dialogue avec l'atelier et la compétence technique du mécanicien ont permis d'identifier les deux causes "racine" de l'anomalie et de les éliminer.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Matériel
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : CAVOK, avec quelques turbulences
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : En route
Type de vol : Instruction double commande
Type d'évènement : Procédures sol
Type d’aéronef : DR 400/120
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Toute anomalie constatée sur l'avion doit être mentionnée sur le carnet de route afin de la porter à la connaissance de l'atelier d'entretien et du commandant de bord qui, après avoir consulté la Liste Minimum d’Équipement (LME), décide d'exploiter l'avion lorsque certains des items qu’elle désigne sont en défaut avant l’envol.
L'événement est survenu à trois reprises avant que ses causes "racine" puissent être identifiées et corrigées.
Les turbulences et/ou les vibrations sont un facteur contributif à l'intermittence de l'apparition de l'anomalie.
Il est probable que les turbulences et les vibrations provoquent un frottement répété du câble (reliant l'alternat au boîtier) avec la paroi interne du manche, ce frottement menant à une usure prématurée de sa gaine.

Actions correctives : réparation des deux défauts de câblage, causes"racine" de l'anomalie

Actions préventives :