Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration H4MOJ8B321

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 25/06/2019
Dernière modification : 30/06/2019
Date de clôture : 30/06/2019

Descriptif de l'évènement

Décollé de Nevers (LFQG) pour une balade vers le lac des Settons le voyant ambre de l'alternateur s'est allumé. J'ai constaté que l'aiguille du voltmètre était dans le rouge.
J'ai prévenu le SIV car en zone G qui m'a aussitôt demandé de couper le transpondeur pour économiser de la ressource.
J'ai fait demi-tour sur Nevers où la batterie a tenu sans problème durant les 25 bonnes minutes qui me séparaient de Nevers.
Lors de la constatation de la panne l'idée était effectivement de se délester d'un maximum de charges pour avoir le plus de ressources possibles. Selon le manuel de vol de l'appareil il est stipulé :

- Si le voyant ambre s'allume :

Couper puis réenclencher l'excitation alternateur. Cette opération a pour but de réarmer le relai de surtension ("relai d'over-voltage") qui peut disjoncter à la suite d'une surtension passagère.

- Si la panne persiste :

- Couper l'excitation alternateur
- Couper tous les équipements électriques non indispensables à la poursuite du vol
- Se poser dès que possible afin de faire vérifier le circuit électrique.

Il est précisé qu'une panne de l'alternateur n'empêche pas le moteur de fonctionner normalement.

J'ai donc appliqué toutes ces procédures à la lettre.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Matériel
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : cumulus 3000 pieds
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : En route
Type de vol : Local
Type d'évènement : Electricité: Panne
Type d’aéronef : DR 400/180
Equipement : Instrumentation "Full Glass Cockpit"

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


La panne de l'alternateur sur un avion glass-cockpit est importante. Les instruments ne sont alors alimentés que par la batterie. En délestant les équipements électriques non-nécessaires, l'autonomie de la batterie a, dans ce cas, permis de rejoindre le terrain de départ, situé à 25 minutes de l'évènement.
Dans le cas ou la batterie cesse d'alimenter l'instrumentation de base (G500TXI, GTN650), l'horizon de secours (G5), l'anémomètre et l'altimètre de secours seront les seules informations restantes (le G5 a une autonomie de 4 heures sur batterie interne).
Le pilote a réagi parfaitement en délestant l'instrumentation non-nécessaire et en se faisant aider du contrôle aérien pour rejoindre un terrain adéquat au plus vite.

Actions correctives : Le câblage de l'alternateur s'est avéré défectueux et a été remplacé par la maintenance.

Actions préventives :