Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration CCCRQ3M1IF

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 30/07/2019
Dernière modification : 04/08/2019
Date de clôture : 04/08/2019

Descriptif de l'évènement

Correction par rapport au précédent rapport envoyé, erreur de frappe « La rotation met en évidence que le vent venant de la gauche est probablement plus conséquent que ce que ne laissait supposer la position de la manche à air. »
Vent de travers de la gauche et non de la droite, comme écrit précédemment.

Sortie de piste en douceur avec un DR401
Après 35 minutes de vol, je demande une verticale terrain histoire de prendre mon temps et d’observer l’environnement, puis je m’intègre pour un circuit de piste classique.
En finale avec un vent plein travers annoncé de 15 kt venant de la gauche et quelques rafales je suis stabilisé sur mon plan avec correction de dérive pour un touch sur piste en dure.
Avion décrabé, talons posés, à peine la roue avant touche le sol que je pars directement vers la gauche sous un angle prononcé par rapport à l’axe de piste.
Sur l’instant je suis surpris par la réaction subite de mon avion et avoue ne pas comprendre ce qui vient de m’arriver, m’étant déjà posé avec un vent de travers bien plus conséquent et sensibilisé régulièrement aussi sur les particularités du train avant des Robin que je pratique régulièrement.
J’essaie vainement de ramener l’avion sur l’axe mais les oscillations d’ailes, et ma trajectoire sortante très prononcée m’en dissuadent très vite.
Tout en continuant de mettre de l’aileron dans le vent, et avec de petites corrections aux pieds, je sors donc presque immédiatement de la piste, j’allège l’avant de mon avion à la profondeur pour pénétrer dans l’herbe dans les meilleures conditions possibles.
L’herbe bien que non fraichement tondue (sèche c’est important) est très accueillante (piste planeur, c’est une chance), et plutôt que de tenter un coup de direction ou un coup de frein hasardeux, je reste sur une trajectoire où tout est dégagé devant avec des correction très légères en direction.
La décélération et l’arrêt se passent très bien, le roulement aussi, aucune bosse, chocs ni trous ressentis dans ma course, je me replace presque parallèlement à l’axe, mais toujours dans l’herbe…
Je n’ai rien touché dans ma course, et tout s’est fait en douceur : au moins je suis content de ça, faible consolation, car mon amour propre vient d’en prendre un sérieux coup !
La tour m’envoie très rapidement une voiture de pompier, ce qui est une excellente idée, j’aurai l’occasion de les remercier (pompier et contrôleur), car si ça avait mal tourné j’aurais été heureux d’avoir cette assistance immédiate.
Je fais le point avec la tour, lui disant que tout va bien, que tout s’est passé en douceur, que je n’ai rien heurté dans ma course, et je coupe tout, retire les clefs magnéto en les mettant en évidence aussi pour la sécurité du pompier et la mienne car je sais déjà qu’on aura à tirer sur l’hélice pour manœuvrer l’avion d’ici peu.
Je fais un tour de l’avion, pour vérifier que tout est OK, et 2 personnes présentes (une autre personne à rejoint le pompier) m’aident à pousser l’avion vers une bretelle menant à la piste en dur.
Pas franchement envie de faire cette manœuvre au moteur, l’herbe est haute devant et je n’ai rien abimé jusqu’ici, ce serait trop bête de se rater et/ou d’abimer un carénage de roue par la même occasion.

Le pompier par radio assure en permanence le reporting de nos actions, intentions vers la tour.
Le contrôleur m’autorise à remettre en route pour venir me garer au pied de la tour et passer le voir pour mon compte rendu, je redémarre donc mon moteur et communique avec lui et avec le pompier qui me précède sur la piste.
De retour sur la piste en dure j’informe et j’en profite, à faible allure, pour tâter du bon fonctionnement de la roue avant directrice, et des freins différentiels par la même occasion.
Tout fonctionne correctement.
Une fois mon rapport effectué à la tour et après avoir une nouvelle fois remercié tout le monde, je rejoins mon avion et refais une prévol complète.
Je redécolle vers mon aérodrome d’attache sans aucune appréhension.
La rotation met en évidence que le vent venant de la gauche est probablement plus conséquent que ce que ne laissait supposer la position de la manche à air.
Mon retour se passe tout à fait normalement et mon second atterrissage, sur la ligne aussi mais en y restant cette fois, ne pose aucun problème.
Au parking, j’informe immédiatement le mécanicien de ma mésaventure, qui ne constatera aucune anomalie sur le train avant, j’informe également le pilote suivant prévu sur le planning.

Mais bon sang que s’est-il passé ???
Je pense avoir cumulé les facteurs aggravants qui au final auront conduit à cette sortie de piste.
1- L’avion utilisé était un DR401, dont je connais bien la NON conjugaison possible de la roue avant avec la gouverne de direction quand l’amortisseur avant est détendu.
2- J’étais seul à bord, il me restait 2 heures de carburant donc l’avion était léger, et par conséquence léger de l’avant aussi.
3- Le vent et les rafales m’ont incité à majorer (prudence peut être excessive ???) ma vitesse en finale mais au contact de la piste mon avion était moins assis sur ses trains (aile qui portait plus) et plus sautillant probablement.
4- Avion décrabé/posé normalement, je n’ai pas eu le temps de mettre de l’appui sur mon train avant une fois celui-ci posé que l’avion était déjà parti dans une trajectoire autre, à cause d’une rafale et probablement ma roue avant dans l’axe, non conjuguée, pour toutes les raisons explicitées avant.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Autre
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : Vent plein travers 15 kt
Environnement : Contrôlé (Classe A, B, C, D, E)
Phase de l'évènement : A l'atterrissage
Type de vol : Navigation
Type d'évènement : Sortie de piste
Type d’aéronef : DR 401
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Il faut se forcer à toucher dans l'axe afin que l'avion roule bien droit après touché (avion incliné au vent) et mettre du manche légèrement avant quand la roulette est en contact avec le sol.

Actions correctives :
Ne pas hésiter à faire des tours de piste avec instructeur par vent de travers.

Actions préventives :
Communication sur spécificités train avant DR400