Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration DPZVK0AMHT

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 30/08/2019
Dernière modification : 31/08/2019
Date de clôture : 31/08/2019

Descriptif de l'évènement

Vendredi 16 Août 2019, vers 14h45 (locales), de retour de navigation de Royan, sur Couhé-Vérac, le pilote effectue une verticale à l’altitude règlementaire pour reconnaissance du terrain et choix de la piste à utiliser. Il perçoit la manche à air à la verticale, avec une légère composante de vent du nord. Il entreprend donc d’effectuer l’approche en piste 02. Après avoir stabilisé l’avion en finale, il poursuit son atterrissage.
Lors de l’arrondi, le pilote constate à sa surprise, qu’il subit alors un vent arrière avec une composante de vent de travers.
Il touche alors le sol avec une vitesse excessive entraînant un premier rebond de l’avion, le pilote met alors un peu de puissance. En vain, l’avion rebondit à deux autres reprises, entraînant la rupture du train auxiliaire puis des trains principaux. L’appareil poursuit sa course sur 50 mètres avant de s’immobiliser en travers du milieu de piste.
Le pilote applique les mesures de mise en sécurité de l’appareil et d’évacuation des passagers. Le pilote et ses deux passagers sortent indemnes et sont rejoints au sol par une équipe de l’aéroclub qui leur porte immédiatement assistance.

Le pilote est breveté PPL depuis juin 2013, il totalise 184 h de vol dont 90 h en qualité de commandant de bord. Toutes ces heures ont été effectuées sur DR 400. Il totalise dans les 12 derniers mois 14 h de vol.

Conclusion
Suite au constat de la BGTA sur place, ainsi qu’aux éléments recueillis par le pilote et les témoins, cet accident semble dû à une mauvaise appréciation de la situation aérologique et d’un contrôle insuffisant de l’appareil à l’issue du rebond à l’atterrissage.
Présent au terrain lors des faits, je n'assiste pas directement à l'accident mais je suis averti dans les secondes qui suivent par des témoins au sol. Je me dirige alors directement sur la zone de l'accident afin de s'assurer en premier lieu de l'intégrité du pilote et de ses passagers qui sont tous heureusement indemnes mais choqués. A noter que le pilote à correctement géré l'évacuation des passagers et procédé à la mis en sécurité de l'appareil, qui sera vérifiée et complétée par mes soins (carburant, électricité,).
Une fois le personnel évacué, nous appliquons la procédure club en cas d'accident: fermeture terrain, NOTAM, appel gendarmerie locale et BGTA qui procédera aux recueils des premiers éléments de l'enquête dans la journée.


Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : CAVOK, vent secteur sud ouest
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : A l'atterrissage
Type de vol : Navigation
Type d'évènement : Atterrissage dur
Type d’aéronef : DR 400/140
Equipement : Instrumentation mixte (aiguille + GPS par exemple)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Le pilote en question est un habitué du terrain et du DR400 car il a effectué sa formation et sa progression sur ce type d'appareil. Concernant son expérience récente dans les 12 derniers mois, il se situe dans la moyenne nationale (14hdv).
Cet accident reflète en premier lieu un choix inapproprié de la vitesse indiquée à adopter en finale, ou le cas échéant les mesures correctives à appliquer pour maintenir la bonne vitesse.
En second lieu, l'absence d'une check liste mémorisée que doit appliquer le pilote en finale dans laquelle doit apparaître la vitesse stabilisée ainsi que la décision d'interrompre l'approche si ce paramètre n'est pas maitrisé; surtout avec une aérologie difficile ou du vent arrière
Enfin, la procédure à appliquer en cas de rebond après un posé dur qui n'était pas la bonne.

Actions correctives :
Pour le pilote:
- remise en niveau théorique et pratique sur l'approche stabilisée à 1,3VS,
- appliquation d'un briefing attérrissage pour le choix de la configuration de l'approche et de la vitesse retenue en fonction du Kve
- application d'une chek liste en finale
- entraînement à l'approche interrompue
- choix de la piste à utiliser si difficultés d'appréciation du vent (connaissance du vent en altitude, piste préférentiel, etc...)

Actions préventives :
Pour l'ensemble des pilotes et élèves du club:
- sensibilisation au travers de cet accident via le REX + réunion
- cours théorique sur l'approche, l'atterrissage, la procédure en cas de rebond et la remise de gaz