Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration CG9TMS4B0F

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 11/09/2019
Dernière modification : 15/09/2019
Date de clôture : 15/09/2019

Descriptif de l'évènement

Dans la phase d’accélération le pilote check les actions classiques à savoir la puissance, le badin actif, et les alarmes. Il attend la vitesse de 60 kt pour effectuer la rotation du décollage, mais constate que son badin est bloqué à 40 kt. Puis très rapidement son avion décolle. Il comprend qu’il y a un problème d’indication de la vitesse. Il réduit progressivement les gaz tout en reposant l’avion sur la piste restante. Il demande un retour parking au contrôleur. Au parking il constate que le cache Pitot est resté en place. Il l’enlève et effectue son vol sans problème.
Lors de ma visite prévol, un autre Aquila à côté de moi qui était à la mise en route, générait un souffle d’hélice important vers mon avion. Cela m’a perturbé et provoqué mon oubli dans l’enlèvement du cache Pitot.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : SO
Environnement : Contrôlé (Classe A, B, C, D, E)
Phase de l'évènement : Au décollage
Type de vol : Local
Type d'évènement : Oubli des flammes
Type d’aéronef : AQUILA-AT01
Equipement : Instrumentation mixte (aiguille + GPS par exemple)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


C’est la gêne provoquée par le souffle de l’hélice de l’avion parqué à côté, qui a perturbé la visite prévol du pilote, lui faisant oublier le cache Pitot.
Un avion qui décolle seul car sa vitesse de sustentation est atteinte alors que le badin indique une vitesse bien plus faible, est le signe d’un dysfonctionnement sur l’indication de la vitesse. Le pilote a bien réagi et a pu reposer l’avion par une réduction progressive de la puissance uniquement parce que la piste était suffisamment longue pour cela. L’autre option si la piste est courte et ne vous permet plus de faire un atterrissage, c’est de faire un tour de piste pour se reposer en utilisant les pré-affichages moteur et un pilotage par des assiettes standards.

Si un élément vous perturbe dans l’exécution de votre prévol, il est préférable de la refaire complètement une fois la gêne disparue. Le SGS recommande également de ne jamais faire sa prévol avec des passagers avec vous. Vous devez impérativement la faire seul.
Le SGS vous incite également à vous entrainer avec un instructeur à exécuter un tour de piste sans l’information de vitesse, juste par les pré-affichages de puissance, et la tenue d’assiettes.