Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration F63VPFO5AG

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 25/09/2019
Dernière modification : 29/09/2019
Date de clôture : 29/09/2019

Descriptif de l'évènement

Sur un vol Clermont-Ferrand vers Béziers 4 minutes après décollage, cap au Sud, altitude 2500 ft, nous étions toujours en contact avec Clermont-Ferrand, quand nous avons ressenti des vibrations puis des ratés au moteur avec perte importante de puissance.
Manette des gaz à fond, le compte tours affichait entre 1800 et 2000 tours/mn. Nous avons pris la décision d'interrompre le vol. Un contact avec la tour et une décision de poursuivre sur Issoire qui se situait dans nos 12 h 4 NM. Nous avons posé l'avion sur le terrain d'Issoire sans dommage ni pour les pilotes, ni pour l'avion.
Une mention spéciale au personnel de Clermont-Ferrand pour leur efficacité dans l'aide apportée à la gestion de cet événement, ainsi que pour les personnes au sol sur Issoire qui nous ont aidés avec efficacité et convivialité.
La décision prise de poser rapidement s'est avérée la bonne. Nous avons privilégié la sécurité à l'envie toujours présente de poursuivre le vol.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Matériel
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : cavok vent Nord faible
Environnement : Contrôlé (Classe A, B, C, D, E)
Phase de l'évènement : En évolution
Type de vol : Navigation
Type d'évènement : Moteur: Problème
Type d’aéronef : DR 400/120
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


La chute du nombre de tour importante en vol est un précurseur de panne moteur grave.
Un atterrissage de précaution sur le terrain adapté le plus proche reste la solution la plus sûre.
Cependant face à l'aggravation de la situation un posé une campagne assure la survie de l’équipage.
Le risque majeur est la perte de contrôle en vol.
Dans ce cas, l’équipage a parfaitement bien agi.
L’aide significative apportée par l’ATC a permis de maintenir la confiance au sein de l'équipage.
Dans ce cas un message d’urgence « PanPan » aurait pu être émis.

Actions correctives :

Actions préventives :