Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration HP7K5D3V39

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 20/10/2019
Dernière modification : 26/10/2019
Date de clôture : 26/10/2019

Descriptif de l'évènement

Hors horaires agent AFIS, l'aérodrome est en auto-information.
Au point de manœuvre A3, j'effectue mes essais moteur. Une fois terminé, j'annonce que je pénètre la 25 dur, remonte la piste et m'aligne pour décoller.
Au moment ou je mets plein gaz, un Pilatus (parachutistes), annonce qu'il pénètre la piste en A1 et décolle.
Je réduis les gaz, freine et attend 30" avant de décoller.
Il faut faire très attention aux 2 Pilatus sur le terrain. Surtout à l'atterrissage ou ils descendent rapidement après largage et vous passent devant pour l'atterrissage alors que l'on est en vent arrière.
Mais là, au décollage on me l'avait jamais fait. Un jour cela paiera ....

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : CAVOK
Environnement : Autre
Phase de l'évènement : Au décollage
Type de vol : Local
Type d'évènement : Risque d'abordage
Type d’aéronef : DR 400/160
Equipement : Instrumentation mixte (aiguille + GPS par exemple)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Analyse identique pour deux événements identiques deux jours consécutifs. Il y a deux Pilatus qui volent beaucoup sur l'aérodrome, les performances STOL, le besoin d'enchaîner les largages et le coût horaire de ces aéronefs font qu'ils décollent fréquemment alors qu'un avion est en train de remonter la piste, voire de s'aligner, le décollage rapide des Pilatus ne gêne généralement pas les autres aéronefs, même si cela peut être déstabilisant et distraire un pilote dans la phase critique des actions vitales avant décollage. A l'arrivée il est aussi très fréquent qu'un Pilatus plonge sur la piste alors qu'un avion est en fin de vent arrière voir en base, ceci est souvent rapide et n'oblige pas à modifier sa trajectoire. Il arrive souvent que cela passe plus "serré" et que le Pilatus dégage la piste quand l'autre avion est en très courte finale. Ceci est parfois anxiogène, surtout pour des élèves ou des pilotes peu expérimentés. Le terrain est non contrôlé mais quand nos excellents agents AFIS sont présents les informations de trafic sont bien diffusées et les pilotes moins surpris. Il y a eu 2 incidents identiques le même week-end avec deux pilotes de notre club, ces incidents se sont produits hors horaires AFIS. Après en avoir parlé avec un agent AFIS j'ai appris que les Pilatus n'étaient pas autorisés à s'aligner depuis cette bretelle A1. Le Pilatus s'est aligné et a décollé alors qu'un DR 400 avait commencé son décollage de la même piste ce qui n'est pas acceptable.

Actions correctives :
Diffusion de cet événement aux membres de notre club et aux autres aéroclubs co-implantés, diffusion au responsable AFIS de l'aérodrome
Réunion avec les responsables des parachutistes

Actions préventives :
Rappel aux pilotes de bien préciser à la radio qu'ils s'alignent et remontent la piste et de refaire un second message radio quand ils décollent. Rappeler qu'il ne faut pas hésiter à dire "négatif" sur la fréquence quand le Pilatus va les gêner alors qu'ils sont numéro 1