Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration DKBBR1EGSS

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 27/10/2019
Dernière modification : 03/11/2019
Date de clôture : 03/11/2019

Descriptif de l'évènement

Sur un transit entre Salon (LFNE) et Gap ( LFNA), je décide de faire demi-tour suite à une mauvaise réception de la fréquence Marseille info.
En palier à 7500 pieds j’affiche alors tout réduit et pousse sur le manche, ce qui place l’avion dans un vol parabolique pendant quelques secondes.
Je retourne à Salon avec des paramètres moteurs dans les normes et me pose. Je constate après la coupure moteur une traînée d’huile conséquente partant du reniflard sous le moteur, jusqu’à la queue de l’appareil.
.
Cette perte d’huile importante a été causé par la mise en vol parabolique.
Ce qui constitue donc un risque étant donné que la quantité d’huile éjectée est importante et donc le niveau diminue.
De plus, j’apprends par la suite que la mise en vol parabolique d’un avion comme le DA40 constitue un risque majeur, puisque le circuit moteur peut se désamorcer, entraînant l'impossibilité de rallumer le moteur en vol. C’est donc une manœuvre à proscrire pour des avions qui ne sont pas destiné à ce type de manœuvre.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : CAVOK
Environnement : Contrôlé (Classe A, B, C, D, E)
Phase de l'évènement : En évolution
Type de vol : Navigation
Type d'évènement : Autre type de problème
Type d’aéronef : DA-40 TDI
Equipement : Non défini

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


L’incident est dû à la réalisation de deux trajectoires paraboliques pilotées ayant vraisemblablement
approché, ou dépassé, la limite de facteur de charge négatif spécifique à ce type de moteur.
Le danger principal vient du fait que, pour le retour au terrain, le moteur a fonctionné durant 28
minutes avec un faible niveau d’huile moteur.

Actions correctives :

Actions préventives :
- Faire un rappel au pilote sur le principe du REX, élément d’amélioration de la sécurité d’où l’importance de déclarer l’exactitude de l’événement dans le REX ;
- Ajouter une question sur les limites de facteur de charge cellule et moteur dans le questionnaire pour les lâchers machine ;
- Info à tous les pilotes autorisés sur les DA40 de cette particularité ainsi que sur la nécessité de rédiger un REX en cas de facteur de charge négatif involontaire (passage dans de violents courants descendants « rabattants ») ;
- Insérer, en page 2-17 des les manuels de vol à bord des avions, une copie de la page des limitations du facteur de charge du moteur Thielert, plus restrictives que les limitations cellule ;
- Insérer une annotation informatique dans le fichier « PDF » consultable-téléchargeable dans
la Zone Membres d’OpenFlyers afin d’attirer l’attention sur cette limitation et copier la section
4-page 3 du manuel de maintenance moteur dans cette Zone Membres.
- Un "Info SV" suivra la publication de ce Rex