Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration GOCH6MF037

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 13/11/2019
Dernière modification : 17/11/2019
Date de clôture : 17/11/2019

Descriptif de l'évènement

Un Tecnam effectue des tours de piste en instruction sur LFEF .
L'avion a déjà effectué plusieurs tours de piste ponctués par des Touché Décollé.
L'appareil s'annonce à la radio en Vent Arrière11 pour un nouveau tour de piste. Dans le même temps, un élève du club de retour de navigation en solo supervisé sur DR42 s'annonce pour intégrer le circuit d'aérodrome. Le CdB du Tecnam lui annonce à la radio qu'il y a vraisemblablement un objet sur la piste revêtue. L'élève dans le DR42 prend note de l'information qui lui est donnée et annonce à la radio qu'en conséquence il prendra la 11 herbe pour se poser.
Le Tecnam, N°1 dans le circuit poursuit son approche et se pose sur la 11 revêtue. A l'issue de son atterrissage, fait un 180° et remonte la piste, puis vers le milieu de piste, s'immobilise, l'instructeur descend, ramasse un objet sur la piste, remonte à bord et l'appareil poursuit son roulage vers l’extrémité pour un nouvel alignement en 11revêtue.
Dans le même temps, l'élève dans le DR42 poursuit son approche et se retrouve en courte finale sur la 11 herbe, alors que le Tecnam reprend son roulage pour rejoindre l'extrémité de la 11 revêtue.
L'utilisation simultanée des 2 pistes (herbe/revêtue) étant interdite sur LFEF, cf. les restrictions figurant sur la carte VAC, j'interviens à la radio en demandant à mon élève de faire une API afin que le Tecnam qui est engagé sur la 11revêtue la libère par son redécollage.
API prise en compte par l'élève, le Tecnam redécolle quand le DR42 a terminé sa montée initiale et libère le secteur de LFEF, le DR42 refait un tour de piste et se pose sur la 11 revêtue sans problème.
Le Tecnam a t il perdu un petit élément lors d'un précédent atterrissage, seul dans le circuit au moment où il a annoncé avoir vu un objet sur la piste? Probable, sinon pourquoi se serait il arrêté pour récupérer quelque chose sur la piste et le charger à bord?
Dans ce cas, il aurait dû revenir au parking pour effectuer une inspection de l'avion avant de repartir afin de garantir la sécurité de son vol.
Par ailleurs, il est surprenant d'informer un autre appareil dans le circuit de la présence d'un objet sur une piste et de le l'utiliser soit même car risque de percuter l'objet et d'endommager le train d'atterrissage.
A l'issue de son atterrissage, j'explique à l'élève la raison qui m'a poussé à lui demandé de faire une API, il m'avoue ne pas avoir connaissance de ce point de restriction sur LFEF.
L'interdiction de l'utilisation simultanée des 2 pistes n'est pas forcément connue des pilotes et des élèves pilotes, même basés. Il convient donc de rappeler ce point par un flash info à l'ensemble des pilotes.
Pour nous instructeurs, ne pas oublier d'en informer également nos élèves lors de l'étude de la carte VAC de LFEF.
En soit, même si cet incident n'aurait pas eu de conséquence sur la sécurité des vols, hormis peut être pour le Tecnam qui s'est posé sur la piste en ayant connaissance d'un risque potentiel, il est important de faire respecter la règlementation en vigueur définie sur la carte VAC.
Cet incident doit également nous éclairer sur la manière dont nous rédigerons la restriction de l'utilisation simultanée des pistes lors de la prochaine mise à jour de la VAC.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : CAVOK
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : En approche finale
Type de vol : Solo supervisé (laché, nav solo, ...)
Type d'évènement : Procédures vol
Type d’aéronef : DR 400/120
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Perte d'un élément structural sur la piste.
On peut se poser la question de la poursuite des manœuvres sur celle-ci malgré la présence de l'objet.Il est évident que sur un A/D contrôlè, celle ci aurait été fermée aux opérations pendant l'intervention du véhicule de piste.Sur notre terrain non contrôlé , la décision de poursuivre est uniquement du ressort du CDB, en fonction des éléments à sa disposition( taille, position sur la piste , etc..)
Même remarque sur la décision de poursuivre le vol malgré la perte d'un élément structural.Il serait d'ailleurs intéressant de savoir si l’équipage a pensé à faire une inspection.L'instructeur a-t-il inspecté son avion sur la piste,avant ou après avoir ramassé la pièce? .Existait-il une pression temporelle ( planning des vol ??? ) qui aurait pu biaiser la décision?
L'auto-information de la présence d'objet sur la piste a bien été diffusée sur la fréquence. Ceci a permis à notre DR42 (solo supervisé) de modifier son projet d'action et de poursuivre son approche pour un poser sur la piste en herbe.Cette décision qui semblait évidente contrevient pourtant à la règle particulière qui interdit l'utilisation simultanée des 2 pistes sur notre terrain. L'instructeur du solo ( au sol ) est donc intervenu sur la fréquence pour demander à son stagiaire d’interrompre son approche.
Manœuvre parfaitement exécutée par l'élève qui s'est représenté sur la piste revêtue. Lors du débriefing, le stagiaire avoue a son instructeur ne pas avoir connaissances de cette consigne particulière à LFEF.

Actions correctives : modification et simplification de la consigne particulière d'utilisation simultanée des 2 pistes

Actions préventives :rappel de cette consigne particulière concernant l'utilisation simultanée des 2 pistes.