Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration D1ITD3IA7E

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 22/11/2019
Dernière modification : 23/11/2019
Date de clôture : 23/11/2019

Descriptif de l'évènement

Après une navigation en région montagneuse, le versant du massif où se situe l'aérodrome de destination est recouvert d'une couche BKN à 9600ft.
Je trouve une large trouée et débute la descente tardivement. L'approche se déroule sur un aérodrome doté d'un AFIS. Le vent est quasiment à 10° de l'axe, établi pour 19kt.
En finale, je contre des turbulences lié aux infrastructures environnantes. Le vent est cependant liminaire en courte finale. L'arrondi est effectué trop haut. Par peur de rendre le main (avec pour conséquence le touché la roulette de nez), je bloque franchement l'assiette se qui conduit au touché simultané du train principal et de la queue. Arrivé au parking, je constate une légère abrasion du crochet situé en queue. J'en informe le responsable mécanique de l'aéroclub. La navigation retour s'effectue sans problème.
J'ai été surpris par la présence d'un vent assez fort que je n'avais pas anticipé. En effet l'analyse météo réalisée 2h30 avant le vol donnait un METAR VRB02KT. Lors de l'actualisation avant le vol, je me concentre sur la présence de BKN096 et n'identifie pas que le vent s'est levé (17kt). NB: pas de TAF sur cet aérodrome.

Lors de l'annonce par l'AFIS des conditions à l'arrivée, je suis accaparé par le contrôle de la trajectoire pour maintenir VMC lors du passage de la couche nuageuse. Je collationne la piste en service et le QNH mais pas le vent.

La descente s'effectue entre -500ft et -1000ft/minute et un passager se plaint d'une otite barométrique lié à un gros rhume. Cela me conduit à raccourcir l'approche et la finale est stabilisée à 800ft/sol. J'annonce mon atterrissage et l'AFIS mentionne une nouvelle fois le vent. C'est à ce moment là que je réalise véritablement sa force. Je n'ai cependant pas envisagé la remise de gaz.

Je pense qu'un ensemble de causes m'a conduit à mener une finale trop courte au regard de la non-conscience de la force du vent. Élargir le circuit malgré les douleurs ressenties par un passager aurait permis de mieux préparer l’atterrissage, avec un véritable palier avant la finale et une réflexion sur la stratégie à adopter (volets 30° ? majoration de la vitesse? arrondi plus préparé?).

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : Vent à 10° de l'axe pour 19kt, BKN096
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : A l'atterrissage
Type de vol : Navigation
Type d'évènement : Atterrissage dur
Type d’aéronef : C 172
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


L'incident est lié à un arrondi débuté trop haut avec une mauvaise gestion de l'assiette.

Facteurs contributifs:
- Préparation imparfaite du vol: focalisation sur la nébulosité et non identification du paramètre "vent"
- Absence de briefing arrivé lié à la descente tardive et la gestion de la trajectoire verticale
- Absence de palier en approche directe permise par la présence d'un AFIS: préparation tardive de la machine et du schéma d'action

Actions correctives :

Actions préventives :