Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration CAYUAULCL3

Remise de gaz tardive

Dates

Date de déclaration : 23/12/2019
Dernière modification : 29/12/2019
Date de clôture : 29/12/2019

Descriptif de l'évènement

J’étais en train d’effectuer quelques tours de piste, enfin de vent arrière, l’agent AFIS, me signale un Tecnam en finale.
Je décide de rallonger ma V A.
Je m’annonce en base 03 main gauche, j’ai en visuel le Tecnam qui atterrit 03.
En final 03, je m’annonce et ne voyant pas de trafic sur la piste, je présume que le Tecnam et sortie par la bretelle A.
En courte finale, la tour me prévient qu’un avion est toujours sur la piste et me suggère de remettre les gaz.
Concentrer sur la manœuvre de mon avion pour la remise des gaz il s’est écoulé quelques secondes avant que je confirme à la radio, m’a remise de gaz.
Ce blanc a eu pour effet de mettre le doute, concernant ma prise de décision, tant auprès de la tour qu’auprès de l’équipage de l’appareil sur la piste qui commençait à remonter le 03

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo :
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : En approche finale
Type de vol : Local
Type d'évènement : Procédures vol
Type d’aéronef : C 172
Equipement : Instrumentation mixte (aiguille + GPS par exemple)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement



Causes principales :
• Décision tardive du pilote du F – XZ de remettre les gaz.
• Phraséologie peu précise et inadapté du pilote du F – XZ. Le « bien pris » n’étant pas explicite. Un « appareil en vue » ou « je remets les gaz » aurait été plus explicite et aurait rassuré à la fois l’agent grand AFIS et le pilote du Tecnam.
• Possible mauvaise connaissance des performances de l’appareil, ce qui a entraîné une procédure de remise de gaz tardive.

Facteurs contributifs possibles :
• Pilote avec peu d’expérience, focalisée sur son point d’aboutissement et donc moins disponible pour la radio
• Comme beaucoup de pilote, le pilote du F – XZ a du mal à faire la différence entre un service AFIS et un contrôle, et de ce fait un pilote avec peu d’expérience repose souvent sur les messages de l’organisme de la navigation aérienne pour prendre cette décision :
Bref, le pilote « attendait », qu’il soit fait mention de la remise des gaz

Actions correctives : Action corrective :
Le 2e agent AFIS (par ailleurs pilote est instructeur à l’aéroclub du pilote concerné par la remise de gaz tardive) a rencontré le pilote du F – XZ après avoir recueilli le témoignage de son collègue présent à la vigie lors de l’événement, puis avoir écouté les enregistrements des conversations radio :
Il a été rappelé au pilote du grand F – XZ de ne pas attendre le dernier moment pour effectuer une remise de gaz, d’utiliser une phraséologie claire et sans ambiguïté, avec rappel de la procédure de remise de gaz sur l’appareil utilisé.
Par ailleurs, afin d’attirer plus rapidement l’attention d’un pilote dans ce genre de situation, les agents EAFIS ont convenu qu’ils devraient suggérer dès le début de finale, l’éventualité d’une remise de gaz et ne pas attendre le dernier moment.


Actions préventives :