Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration CGAJ9M05R5

Alarme ECU en vol, et départ avec cache Pitot en place.

Dates

Date de déclaration : 25/02/2020
Dernière modification : 29/02/2020
Date de clôture : 29/02/2020

Descriptif de l'évènement

Le pilote a pour mission d’effectuer un vol de découverte un peu particulier, puisqu’il s’agit d’une demande en mariage en vol. L’avion doit emmener les futurs mariés, et survoler un champ dans lequel est inscrit en très grosses lettres, « Veux-tu m’épouser ? »
Le pilote décide avant le vol prévu, de faire un vol de reconnaissance pour être sûr de ne pas louper le champ. Il prend pour cela l’avion prévu pour le vol de découverte, un DA40 NG.
Pré vol, mise en route et essais moteur ne font l’objet d’aucune anomalie. Pour autant, juste après le décollage, en montée initiale, une alarme signale un défaut sur les deux ECU. Le pilote acquitte le tableau d’alarme, mais l’ECU A reste en alarme. Après plusieurs acquittements l’alarme reste allumée. Le pilote demande à se reposer sans déclencher de PAN PAN, estimant qu’il conserve sans dysfonctionnement la puissance du moteur. Il se pose sans encombre et l’avion est arrêté de vol.
Les passagers du vol de découverte sont déjà arrivés au club, et le pilote décide de prendre un autre avion, le DA40 IFR pour faire le vol. Il fait la pré vol dans le hangar, sort le DA40 IFR au chariot, et rentre l’autre DA40 en panne. Il embarque ses passagers, et le briefing, la mise en route, et le chauffage moteur se passent sans problème.
Lors du roulage l’avion passe devant un élève qui rejoint son Aquila sur le parking. Ce dernier fait signe au pilote et lui montre le bord d’attaque de l’aile gauche. Le pilote comprend immédiatement l’oublie du cache Pitot. Moteur réduit, l’élève enlève le cache Pitot et le passe au pilote par le fenestron de la verrière.
Le vol se passe sans problème, et la Dame a dit « OUI » à la demande en mariage !
Mon analyse est la suivante :
Le caractère particulier du vol avec un "objectif satisfaction" à rapprocher de l'objectif destination, et l'événement précédent panne ECU A HOOO, m'ont conduit à faire une pré vol incomplète. Je pense qu'il faut sans doute, avant l’embarquement, surtout lors de vols avec pax, faire un dernier tour rapide de l'avion pour éviter ces oublis. Il m'est déjà arrivé dans des vols précédents en découvrant un oubli, de refaire une pré vol complète.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : SO
Environnement : Contrôlé (Classe A, B, C, D, E)
Phase de l'évènement : Au roulage
Type de vol : Vol découverte / Vol BIA
Type d'évènement : Oubli des flammes
Type d’aéronef : DA-40 NG
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Il est évident que tous ces événements, la panne ECU sur l’avion prévu, le changement inopiné d’avion avec passage d’un avion VFR à un avion équipé G1000, la présence sur place des passagers alors que l’avion n’est pas prêt, et le caractère spécial de ce vol de découverte qui a placé le pilote sous une certaine pression de réussite du vol, l’ont conduit à faire une pré vol mal conduite.

Le SGS rappelle l’importance de la visite pré vol. La sécurité d’un vol commence dès la prise en compte de l’avion, et un contrôle méticuleux de la machine est impératif.
Si vous avez des passagers et plus encore s’il s’agit de personnes pour un vol de découverte, vous devez bien en amont préparer calmement votre avion, et surtout sans les passagers avec vous. A cause de leur enthousiasme à voler, les passagers vont vous perturber dans votre pré vol.
Même si votre pré vol est déjà faite, lorsque vous vous dirigez du hangar vers votre avion pour le vol, observez-le encore de loin en le détaillant. Cela peut vous faire voir un oubli comme retirer les caches sur le Pitot ou les prises statiques, ou la barre de manœuvre restée en place. On peut supposer que le pilote a plus discuté avec ses passagers, qu’observé son avion en s’y rendant pour voler.

Si toutefois vous partez avec le cache Pitot, n’oubliez pas de faire assez tôt la vérification du Badin durant la course d’accélération du décollage. Si vous constatez le dysfonctionnement interrompez l’accélération.
Si malgré tous ces contrôles vous vous retrouvez en l’air avec un Badin inactif, garder le contrôle de votre avion en affichant des puissances moteur et des tenues d’assiettes définies. Avec un instructeur, entraînez-vous à faire des tours de piste avec le badin masqué.