Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration EMMY334YVV

Collision aviaire en TDP

Dates

Date de déclaration : 03/06/2020
Dernière modification : 06/06/2020
Date de clôture : 06/06/2020

Descriptif de l'évènement

En tour de piste, piste 15, lors de mon troisième atterrissage je remarque deux petits oiseaux sur l'extrême gauche de la piste, j'ai préféré continuer jusqu'au touché des roues pour qu'ils ne s'envolent pas et risquer une collision aviaire, puis n'ayant rien entendu, ou ressenti d'anormal j'ai remis les gaz rapidement afin de continuer mes tours de piste. J'ai ensuite fait trois autres atterrissages sans problème et sans imaginer que j'avais percuté un oiseau.
N'ayant rien remarqué, la collision aviaire s'est faite savoir lors de la visite prévol du vol suivant.
L'impact est situé sur le bord d'attaque de l'aile gauche.
Un bout de scotch a été placé sur la partie enfoncée et l'avion a été autorisé de vol pour l'après-midi.
N'ayant pas ressenti d'impact, et n'ayant pas l'habitude de faire une visite post vol, je n'ai pas vérifié l'état de l'appareil et la collision a donc été remarquée durant la visite pré vol du vol suivant. A l'avenir je vérifierais donc l'état de l'avion en fin de chaque vol.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Non défini
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : Vent calme, visibilité 9999
Environnement : Non défini
Phase de l'évènement : En tour de piste
Type de vol : Solo pilote
Type d'évènement : Non défini
Type d’aéronef : DR 400/140
Equipement : Instrumentation mixte (aiguille + GPS par exemple)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Impact avec 2 petites plumes sur le bord d'attaque à la cassure du dièdre aile gauche.
Tour de contrôle prévenue lors de la découverte et discussion avec le pilote.
aucun débris signalé à ce jour

La trajectoire et la sécurité du vol passe avant tout. FLY NAVIGATE COMMUNICATE. Ne pas tenter d'éviter les oiseaux près du sol. I

Malheureusement les collisions aviaires sont une réalité que nous ne pouvons pas vraiment contrôler. Sur de plus gros terrains, des services d'effarouchements peuvent êtres mis en place.

Il est parfois recommandé de ne pas faire de contre QFU "opérationnel" sur un terrain à fort péril aviaire. En effet, les oiseaux se placent de manière à ne pas être dérangés par les avions. Il peuvent être surpris par un décollage ou atterrissage dans le sens contraire.
Ce n'est absolument pas le cas ce jour là mais c'est le genre de mitigations qui peuvent être mises en place.

Actions correctives :
Avion arrêté, amené en mécanique. Après examen par l'unité de maintenance, un solution temporaire a été apportée avec réparation scotch. Remise en service de l'avion dans l'heure

Actions préventives :
Même si il n'est pas impératif de faire un tour avion comme pour la visite pré-vol, faire un petit tour de l'avion rapide après le vol peut être considéré comme une bonne pratique, en particulier en cas de doute.