Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration CC0S9G6JTE

Panne moteur après atterrissage

Dates

Date de déclaration : 04/06/2020
Dernière modification : 06/06/2020
Date de clôture : 06/06/2020

Descriptif de l'évènement

Arrêt moteur lors du roulage après atterrissage avant évacuation de la piste.
Pas de possibilité de redémarrer, information de la tour, évacuation de l'aéronef en traction manuelle après arrivée des pompiers, puis remorquage de l'aéronef par les pompiers jusqu'au parking aéroclub.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Matériel
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo :
Environnement : Contrôlé (Classe A, B, C, D, E)
Phase de l'évènement : Au roulage
Type de vol : Vol découverte / Vol BIA
Type d'évènement : Moteur: Panne
Type d’aéronef : DR 400/120
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Quelques faits complémentaires :
- le dépannage a mis en évidence un calage défectueux des magnétos ;
- le calage a été fait lors de la grande visite de l'avion dans un atelier extérieur ;
- l’avion a volé 4h15 depuis sa grande visite, sans que les pilotes ne détectent une quelconque anomalie.

Cet événement soulève deux questions.

1. Comment un moteur peut-il tourner convenablement plusieurs heures malgré deux magnétos mal calées ?

Ce qu'on appelle "calage magnéto" est la mise en place de la magnéto dans son logement moteur, en la tournant tout entière à un angle précis par rapport à une position repérée du vilebrequin. Cet angle lui permet de fournir l'étincelle au moment idéal de la course du piston, ce qui donne la meilleure combustion du mélange, et donc le meilleur rendement.

Dans une certaine limite, si ce calage est défectueux mais que les magnétos sont en phase, le moteur peut tourner normalement. La puissance délivrée n’est pas nominale, mais il est difficile de s’en apercevoir. Quant aux essais moteur, les deux magnétos étant au même calage, les chutes de tours peuvent rester dans les tolérances.

2. Alors qu’il tournait très bien avec ses magnétos mal calées, pourquoi le moteur s’arrête subitement et ne redémarre plus ?

Les magnétos sont fermement maintenues sur leur position de calage par deux écrous. Leur rotation accidentelle est très improbable, et dans notre cas elle n’a pas été constatée.

En revanche, le mécanisme interne de la magnéto peut lui-même se décaler légèrement au fil de son fonctionnement. Cela amène parfois, lors des visites périodiques, à faire un nouveau calage des magnétos, et au delà d’une certaine tolérance, à revoir leur mécanisme interne : c’est d’ailleurs ce que notre mécanicien a jugé bon de faire lors de son intervention de dépannage.

L’explication probable de panne est la suivante : du fait des magnétos mal calées, il a suffit d’un petit décalage supplémentaire, en vol, du mécanisme interne d’une seule des deux magnétos pour atteindre la limite de fonctionnement du moteur à bas régime.

Cependant, à défaut de certitude, la remise en service de l’avion doit être assortie de mesures préventives.

Actions correctives :
- arrêt immédiat de l'avion ;
- constat du calage défectueux des magnétos ;
- dépose des deux magnétos et examen interne ;
- intervention sur les rupteurs ;
- remontage, calage des magnétos, point fixe.

Actions préventives :
- restriction du matricule à "instructeur à bord" pour 8h30 de vol (c’est-à-dire deux fois le nombre d’heures effectuées entre la GV et l’incident) ;
- pendant cette période, relevé par les instructeurs des valeurs de chutes de tours aux essais moteur, communiquées et archivées par saisie dans la case signalement technique d'Aérogest ;
- information préalable aux instructeurs concernés de la problématique rencontrée ;
- information à l'atelier extérieur ayant effectué le calage défectueux.