Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration HQTJB8LROV

Publiée nationalement

Dates

Date de déclaration : 06/09/2016
Dernière modification : 07/09/2016
Date de clôture : 07/09/2016

Descriptif de l'évènement

Lors de mon 4ème vol solo, j'ai fait une sortie de piste avec un APM30.
Auparavant, nous venions d'effectuer avec mon instructeur, 3 tours de piste: un premier TDP rectangulaire avec un atterrissage pleins volets, un second TDP basse hauteur avec un atterrissage 1 cran de volets, un troisième TDP basse hauteur en lisse (sans volets). Les trois atterrissages s'effectuent convenablement.

Pour ce solo, mon instructeur me propose d'effectuer les trois mêmes exercices que précédemment en TDP rectangulaires.
Au-dessus de l'aérodrome, la météo était marquée par des grains réguliers et donc des pluies intermittentes. Mon instructeur m'avait donc briefé sur le fait que si jamais un grain se rapprochait, il était préférable de faire un complet, et d'attendre que le grain en question passe pour redécoller.

Le décollage se déroule correctement sur la piste 21 dure (mouillée), avec un vent de travers d'environ 5 kt et venant de la droite. En rejoignant la branche vent arrière, j'aperçois un rideau de pluie vers la fin de celle-ci. Afin de ne pas me retrouver sans visibilité (sous l'averse de pluie), je décide d'écourter la vent arrière et vire en étape de base dans le but de faire un complet.

La pluie se fait sentir en base et en finale. Mon approche est correcte en configuration pleins volets. J'effectue l'arrondi jusqu'au toucher des roues sans problème particulier. Sauf qu'au lieu de garder la roulette de nez en l'air, comme mon instructeur me l'a enseigné, j'ai immédiatement plaqué celle-ci au sol et freiné énergiquement. L'avion est de suite parti à gauche, malgré la correction que j'essayais de faire avec le palonnier droit. J'ai effectué une action continue sur la manette des freins et ce, jusqu'à l'immobilisation de l'avion dans l'herbe détrempée sur le bas côté de la piste revêtue.

Ce qu'il faut comprendre:

Deuxième point important: l'idée de poser la roulette de nez aussitôt l'entrée en contact du train principal avec la piste et de freiner énergiquement n'était appropriée que si l'atterrissage avait été effectué en lisse (sans volets).
Le fait d'atterrir à la vitesse de 60 kt avec les pleins volets n'incombe absolument pas de freiner l'avion immédiatement. En effet, l'action de garder la roulette de nez en l'air assure un freinage aérodynamique suffisant et facilite d'autant plus le roulage de l'avion au sol.

Enfin, en freinant énergiquement l'avion comme je l'ai fait, je me suis empêché de tourner vers la droite pour reprendre l'axe de piste. En effet, s'agissant d'un frein à main, celui-ci freine les deux roues du train principal avec la même force et augmente drastiquement le rayon de virage.

Conclusion: J'aurais dû garder la roulette de nez en l'air après l'atterrissage, mettre le manche au vent et ne freiner qu'en fin de piste afin de m'assurer un virage confortable au moment de libérer celle-ci.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : Vent 5 kits / 300 ° Pluie
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : A l'atterrissage
Type de vol : Solo supervisé (laché, nav solo, ...)
Type d'évènement : Sortie de piste
Type d’aéronef : APM 30 Lion
Equipement : Instrumentation "Full Glass Cockpit"

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Un freinage énergique ne permettait pas de maintenir l'axe après le posé (pas de freinage différentiel sur l'APM 30)

Actions correctrices:
Debriefing du chef pilote avec l'élève

Actions préventives :
Rappel sur la particularité de l'APM 30 concernant le freinage