Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration DKCJHH12EL

Intrusion en espace règlementé suite à erreur de navigation

Dates

Date de déclaration : 17/06/2020
Dernière modification : 21/06/2020
Date de clôture : 21/06/2020

Descriptif de l'évènement

REX vol du 01/03/2020

Lors d’une navigation Eyguières-Avignon-Garons-Eyguières, mon passager et moi-même, tous deux pilotes brevetés, sommes entrés dans la zone R108 A F2 de Istres. Nous avons donc pu constater que la présence de pilotes brevetés à bord réduit la vigilance du pilote et du passager, l’un comptant sur l’autre et réciproquement durant le vol, notamment pour la trajectoire comme cela a été notre cas.

Nous étions sur la dernière partie du vol, entre Nîmes et Eyguières. Le contrôleur aérien de Garons venait de nous autoriser à quitter sa fréquence, nous étions au sud de Arles.
Approchant de Saint-Martin-de-Crau, nous avons repéré une autoroute qui, selon nos observations sur la carte, devait nous conduire directement au terrain d’Eyguières. Nous avons choisi de la suivre et quelques minutes plus tard nous sommes arrivés en visuel du terrain militaire d’Istres. La couverture nuageuse et la faible luminosité ont contribué au fait que nous n’avons vu le terrain d’Istres que tardivement.
En vérifiant sur le GPS de la tablette de mon passager nous avons constaté que nous étions dans une zone à accès restreint. Nous avons immédiatement fait demi-tour et sommes remontés vers le nord pour retrouver Saint-Martin-de-Crau. C’est à ce moment que nous avons constaté notre erreur : nous n’avions pas repéré la bonne autoroute.
Désormais sûrs de notre position et de la direction à prendre, nous avons continué le vol jusqu’à Eyguières où un membre de l’aéroclub nous attendait afin de nous prévenir qu’un contrôleur de Istres avait appelé car nous étions entrés dans une zone à accès réglementé sans demander l’autorisation de pénétrer, alors qu’un avion de ligne, que nous avions eu en visuel durant le vol, était en transit dans cette zone.

Plusieurs causes ont conduit à cette erreur : tout d’abord, je n’ai pas vérifié que la trajectoire que je souhaitais prendre évitait des zones R, P ou D, chose à laquelle j’aurais dû penser, surtout dans cette région où les zones à accès restreint sont présentes en très grand nombre. De plus l’identification de l’autoroute était mauvaise, j’étais sûre de suivre la bonne direction et n’ai donc pas pris le temps de vérifier précisément ma position. Un simple contrôle du cap aurait réduit le risque de suivre la mauvaise autoroute. Cela aurait évité que nous nous approchions trop du terrain d’Istres, même si nous étions déjà dans la zone réglementée.
Le fait d’avoir visuel sur un avion de ligne à une altitude assez basse aurait également pu nous alerter sur notre erreur de position, bien que celui-ci était relativement éloigné de nous. Ensuite, le contrôleur de Garons ne nous a pas donné de fréquence à contacter pour la suite du vol, or il avait reçu l’information par Istres de l’activité de la zone R108 A F2. Il aurait été judicieux de lui demander la fréquence suivante.
Enfin, j’étais seulement en écoute de la fréquence du SIV Provence, car le terrain d’Eguières n’était plus qu’à quelques minutes de vol et je me préparais à contacter la fréquence d’Eguières. Si javais malgré tout pris le temps de communiquer avec le SIV Provence ils auraient pu me prévenir de l’activité de la zone.
Ce vol était pour moi le 1er vol de navigation depuis un an, je n'étais donc pas très sûre de moi. De plus je ne connais pas encore la région, notamment sur le plan des espaces aériens à accès restreint. J'avais préparé ce vol au sol mais ai décidé de changer de trajectoire sur cette dernière branche sans prendre conscience de la présence d'une zone R.
Comme dit dans la description, la présence de mon passager, lui aussi pilote, ainsi que de sa tablette sur laquelle il avait le GPS ont favorisé mon manque de vigilance, inconsciemment je comptais sur lui pour me guider et m'avertir au cas où nous rencontrerions une zone particulière.

Cette erreur en vol m'a permis de prendre conscience de l'importance de vérifier sa position même lorsqu'on est sûr de soi, de ne pas se reposer sur son passager même si celui-ci est pilote pour la gestion du vol, de la nécessité de demander à la radio les informations sur les zones ou les fréquences à contacter afin d'avoir toutes les informations.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Facteurs Humains
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : Pas de vent, couverture nuageuse en altitude
Environnement : Réglementé (Zone R)
Phase de l'évènement : En route
Type de vol : Navigation
Type d'évènement : Egarement
Type d’aéronef : DA-40 TDI
Equipement : Non défini

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


Préparer et suivre plus précisément son vol dans notre région (multiplicité des zones)
Mieux recouper les informations visuelles.
Maintenir le contact permanent avec les organismes de contrôle (la simple veille est insuffisante)
Mieux organiser la repartition des tâches dans le cockpit.

Actions préventives :
Communication de l’événement aux membres de aéro-club
Renforcer ces aspects (préparation, suivi, vérification visuelle, communication radio, rôle de chacun dans l'avion) lors de l'instruction.
A plusieurs reprises l’aéroclub organise un cours théorique ouvert à tous les membres spécifiquement dédié aux zones environnantes.