Gamme Aérogest : logiciel de gestion pour l'aviation

Déclaration C6QBECPB57

Crique radiateur d'huile avec fuite majeure

Dates

Date de déclaration : 30/06/2020
Dernière modification : 03/07/2020
Date de clôture : 03/07/2020

Descriptif de l'évènement

Casse radiateur d'huile.
Nous nous sommes posé avec le Piper PA28 sans aucune anomalie des paramètres et au moment où je suis sorti de l’avion, j’ai vue côté Pilote de l’huile sur le flanc de l’avion .
Suite à cela le mécano du club a décapoté et a vue qu’il y avait un problème au radiateur.
Nous avons rapporté le fait dans le carnet de vol et avons également prévenu le secrétariat afin d’arrêter l'avion et de prévenir la maintenance .


Etant donné qu'il n'y avait aucune anomalie sur les paramètres moteur et que nous avons découvert cet élément à atterrissage il n'y avait plus de sujet.
Faute de quoi si la température avait augmenté et la pression d'huile avait baissé nous aurions été contraint de faire un atterrissage en plein champs à notre retour de LFQU sous réserve que ceci n'arrivait au dessus des sapins Vosgien et d'une altitude suffisamment élevée.

Classification de l'évènement

La déclaration concerne : Sécurité des vols (SV)
Catégorie : Matériel
Nature du vol : VFR Jour
Conditions météo : CAVOK 20°
Environnement : Non Contrôlé (Classe F, G)
Phase de l'évènement : Après l'arrêt moteur
Type de vol : Local
Type d'évènement : Moteur: Problème
Type d’aéronef : PA 28
Equipement : Instrumentation classique (aiguille)

Evaluation du risque

Traitement de l'évènement


L'investigation technique a montré que le radiateur d'huile était fissuré.
Il est à noter que l'ensemble des durites d'huile avait été changé lors de la dernière visite annuelle et 20 heures de vol ont été effectuées depuis.
Les pilotes n'ont pas constaté de baisse de pression d'huile durant le vol et l'absence de notification sur le tableau d'alarme.
En cas de baisse de pression d'huile consécutive à une fuite ou à un dysfonctionnement de la pompe, la température de l’huile monte très rapidement et le moteur risque de serrer très rapidement.
Il est urgent dans ce cas à se préparer à un atterrissage d'urgence.
L’entraînement à la gestion de telle situation doit être régulièrement entretenu notamment lors du vol pédagogique annuel proposé au sein de l'aéroclub.
Il est important de rappeler que les pilotes ne peuvent pas conduire d'investigation technique par eux même et doivent plutôt mettre l'avion en sécurité et en référer à un mécanicien agréé.

Actions correctives :
Nil

Actions préventives :
Debriefing avec les pilotes sur les aspect technique et les différentes options qui aurait pu se présenter a eux en cas d’aggravation de la situation.
Information pilotes